Essai Škoda Superb Combi 2.0 TDI 190 ch - Si bien nommée !

Toute personne qui souhaite acquérir un break spacieux et bien équipé doit être prête à ouvrir largement son portefeuille, surtout en jetant son dévolu sur un modèle premium. Mais grâce à la Škoda Superb, qui investit cette niche du marché pour la troisième fois, ce petit monde devient plus accessible au commun des mortels. Škoda pratique en effet des tarifs plus démocratiques qu’Audi ou BMW, à qualité quasiment égale. C’est que le constructeurs tchèque bénéficie de la  banque d’organes du groupe Volkswagen, l’une des meilleures de la planète !

La Superb est enfin… superbe. Le cahier des charges exigeait en effet un modèle aux lignes désirables et parfaitement proportionnées, ce qui n’était pas le cas des deux générations précédentes. Les designers ont fait de l’excellent travail. La preuve, le modèle a remporté en avril dernier le très convoité Red Dot Award dans la catégorie Design Produit. Un des prix du design les plus célèbres et les plus prestigieux au monde. 

Essai Skoda Superb Combi

Que d’espace !

À l’image de la berline, le break a opté pour la plateforme MQB du groupe VW (que l’on retrouve chez Audi, SEAT, Skoda et Volkswagen), mais dans sa version la plus longue. Les traits sont tirés, la ligne épurée et le regard tranchant, un beau compromis qui offre à la Skoda une allure à la fois discrète et distinguée.

Un beau break qui se paie en plus le luxe d’être habitable. Et là aussi, la nouvelle Superb Combi fait mieux que ses aïeules. Si la garde au toit perd un petit centimètre à l’avant, elle gagne par contre 11 mm aux places arrière, tandis que la capacité du coffre progresse de 27 l (avec un espace utile de 660 l). Une capacité qui peut grimper jusqu’à 1950 l une fois la banquette rabattue. La Superb se rapproche ainsi du break E de Mercedes-Benz, le numéro un en la matière. 

Essai Skoda Superb Combi

La nouvelle Škoda Combi ne se contente pas seulement d’être belle puisqu’elle propose aussi des prestations supérieures à sa devancière : elle gagne 8 cm d’empattement, alors que la longueur totale n’augmente que de 2,3 cm. Fait remarquable pour un break : il est plus court que la berline (de 5 mm). Autant de bons points qui concourent à un bel équilibre des lignes et qui font de ce nouveau break l’un des plus élégants du marché.

Un break ingénieux

Outre un rapport qualité-prix imbattable, Škoda a aussi bâti sa réputation sur un slogan qui est tout sauf usurpé : Simply clever (Simplement intelligent). Un adage qui consiste en une série d’idées ou d’équipements innovants, à l’image de parapluies logés dans les deux portières avant. Sont également proposés deux ports USB, une prise de 230 V, des porte-gobelets réfrigérés, un attache-remorque amovible, un régulateur de vitesse adaptatif, une climatisation à trois zones, un « pilotage automatique » dans les embouteillages, un Park Assist (le véhicule effectue un créneau à votre place), des porte-tablettes pour la banquette arrière, des éléments séparateurs à velcro pour le coffre, une application dédiée pour smartphone (vous permettant notamment d’avoir un oeil en permanence sur votre consommation) ou encore un système Smart Link qui reproduit sur l’écran multimédia du véhicule le contenu de votre smartphone (compatible avec Android et iOS), afin de profiter, notamment, des fichiers musicaux qu’il contient. Au total, 31 astuces sont là pour vous faciliter la vie !

Essai Skoda Superb Combi
Essai Skoda Superb Combi

Sûr et confortable

Un rien plus large et plus longue que les deux premières générations, la nouvelle Superb est encore plus à l’aise sur la route. Elle est aussi du coup plus confortable : un habitacle plus spacieux, une excellente sellerie, des suspensions qui assurent un filtrage sans faille et une insonorisation qui frôle la perfection. Une fois lancée, la Superb est difficile à prendre en défaut, parfaitement campée grâce à une large empreinte au sol, et ce d’autant que notre exemplaire disposait de quatre roues motrices, chaussées d’excellentes pneumatiques hiver Vredestein. Une direction parfaitement calibrée permet d’enchaîner les lacets d’une route sinueuse avec une facilité déconcertante, tandis qu’en ligne droite, la Skoda fait preuve d’une stabilité rassurante.

Un 2.0 litres TDI connu

Sous le capot, on retrouve le 2.0 litres TDI produit par Volkswagen, moteur que l’on retrouve sous le capot de dizaine de modèles. Une mécanique éprouvée, poussée ici à 190 ch. Souple et silencieux, il se montre souverain en toute circonstance, que cela soit sur voie rapide ou sur des petites routes secondaires. Même lancé à des vitesses inavouables, le break demeure d’une sobriété remarquable, offrant à ses passagers un rayon d’action d’environ 800 km ! La boîte automatique à double embrayage (DSG6) se révèle parfaitement adaptée au bloc TDI même si, dans certains situations, il ne faut pas hésiter à enclencher le mode Sport pour profiter de tout le potentiel de la mécanique. Celle-ci comblera les citadins ainsi que les conducteurs en quête de plus de confort.

Essai Skoda Superb Combi

Conclusion

La berline l’a prouvé il y a peu : la nouvelle Superb de Škoda est ambitieuse et elle s’en donne les moyens grâce à des prestations et un équipement de très haut vol. Le break demeure quant à lui un cas particulier dans l’industrie automobile puisqu’il permet d’accéder à la "catégorie reine" des breaks (en termes d’espace et de finition), dont la Classe E de Mercedes-Benz et l’A6 Avant d’Audi font partie, sans pour autant devoir dépenser près de 45.000 €. Et ce alors que Skoda est parvenu à égaler la qualité d’un constructeur comme Volkswagen, réputé pour ses finitions impeccables. La Superb Combi passe du coup pour "le break maître-achat" à même de combler les familles, les petits commerçants voire les citadins en quête d’un véhicule confortable et spacieux. 

Photos : Pierre-Benoît Sepulchre / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs

Habitabilité générale

Déficit d'image
Design très réussi Bluetooth parfois erratique
Finition/qualité des matériaux  
Accord moteur/boîte DSG  
Lire l'essai completVoir moins