Essai Škoda Superb Combi 2.0 TDI 190 ch - Si bien nommée !

Toute personne qui souhaite acquérir un break spacieux et bien équipé doit être prête à ouvrir largement son portefeuille, surtout en jetant son dévolu sur un modèle premium. Mais grâce à la Škoda Superb, qui investit cette niche du marché pour la troisième fois, ce petit monde devient plus accessible au commun des mortels. Škoda pratique en effet des tarifs plus démocratiques qu’Audi ou BMW, à qualité quasiment égale. C’est que le constructeurs tchèque bénéficie de la  banque d’organes du groupe Volkswagen, l’une des meilleures de la planète !

La Superb est enfin… superbe. Le cahier des charges exigeait en effet un modèle aux lignes désirables et parfaitement proportionnées, ce qui n’était pas le cas des deux générations précédentes. Les designers ont fait de l’excellent travail. La preuve, le modèle a remporté en avril dernier le très convoité Red Dot Award dans la catégorie Design Produit. Un des prix du design les plus célèbres et les plus prestigieux au monde. 

Essai Skoda Superb Combi

Que d’espace !

À l’image de la berline, le break a opté pour la plateforme MQB du groupe VW (que l’on retrouve chez Audi, SEAT, Skoda et Volkswagen), mais dans sa version la plus longue. Les traits sont tirés, la ligne épurée et le regard tranchant, un beau compromis qui offre à la Skoda une allure à la fois discrète et distinguée.

Un beau break qui se paie en plus le luxe d’être habitable. Et là aussi, la nouvelle Superb Combi fait mieux que ses aïeules. Si la garde au toit perd un petit centimètre à l’avant, el...