Essai Land Rover Discovery Sport TD4 - Au niveau des Allemands ?

En attendant le nouveau Discovery, présenté au Mondial de Paris 2016 et attendu pour 2017 sur nos routes, le premier représentant de la famille Land Rover Discovery est le Discovery Sport. Apparu en 2015, il n’a d’ailleurs de "sport" que le nom, sans doute comme pour mieux se démarquer du futur Discovery, qui a une réputation à tenir en tout terrain. Placé au-dessus du Range Rover Evoque, il est considéré comme le premier SUV de la gamme, l’Evoque restant un crossover premium.

D’abord dévoilé avec un bloc 2,2 litres diesel, le Discovery Sport a rapidement opté pour des blocs modernes, baptisés Ingenium. Moins gourmands, plus légers grâce à l’aluminium, il sont davantage dans l’air du temps. C’est ainsi qu’est apparu seulement quelques mois après la commercialisation du modèle le nouveau 4 cylindres 2,0 litres du Discovery Sport TD4. Développant 180 chevaux, nous l’avons essayé dans sa version la plus luxueuse, baptisée HSE Luxury. Et prête à accueillir 7 personnes à son bord !

Essai Land Rover Discovery Sport

Une allure de baroudeur chic

Avec ses 4,60 mètres de long, le Land Rover Discovery Sport se place dans la catégorie des Audi Q5 et autres BMW X3. Directement inspiré esthétiquement du roi des SUV, le Range Rover, le vrai, il offre un dessin plus dynamique. Surtout dans cette finition HSE Luxury, qui lui offre des jantes de 19 pouces de série. Notre modèle d’essai va même piocher dans les options pour grimper à une monte de 20 pouces… moyennant 1210 euros quand même. Et puisqu’il est question d’équipeme...