100 exemplaires, tous vendus !

Toutes les bonnes choses ont une fin, et l'heure est venue pour Pagani de mettre un terme à sa campagne de teasing pour enfin dévoiler la très attendue Huayra Roadster ! Et bien plus qu'une simple version découvrable de la Huayra Coupé, présentée au salon de Genève 2011, celle qui sera l'une des stars de l'édition 2017 de l'événement est présentée comme un tout nouveau modèle ! 

2018 Pagani Huayra Roadster

En réalité, le projet de Roadster est apparu sur les bureaux de San Cesario sul Panaro en 2010, et a été développé de manière indépendante. Pour autant, le constructeur italien ne cache pas s'être basé sur les dernières évolutions de la Huayra BC. Et puis Pagani a également appliqué la formule de la Zonda Roadster, à savoir qu'en décapitant son modèle, les fameuses portières papillon ne peuvent survivre, et laissent leur place à des portières traditionnelles.

Pas de quoi jouer sur le style de cette Pagani Huayra Roadster, qui accentue encore un peu plus les lignes du coupé, notamment vers plus d'agressivité. Et Huayra étant, faut-il le rappeler, le Dieu du Vent en Quechua, ce Roadster a été une fois de plus sculpté par l'aérodynamique. Nouveau bouclier à l'avant avec deux flaps actifs, de même à l'arrière, carrosserie naturellement relevée vers l'arrière au-dessus des feux, tout est le fruit d'une intense réflexion. Sans oublier le double bossage derrière les sièges qui à la fois apportent de l'harmonie à la ligne de l'hypercar, tout en permettant d'alimenter le V12 en air. Une philosophie de style qui allie "art et science" comme aime à le rappeler Pagani.

2018 Pagani Huayra Roadster
2018 Pagani Huayra Roadster

Avant de rentrer dans le chapitre mécanique, dernier focus sur le toit de cette Pagani Huayra Roadster. Ou plutôt "les" toits puisque le constructeur propose, en plus d'une toile très utile en cas d'urgence, deux hard-tops, l'un entièrement en fibre de carbone, que l'on peut ranger directement dans l'auto, l'autre en fibre de carbone et verre, qui, à la manière d'un toit panoramique, permet d'avoir de la lumière naturelle dans l'habitacle.

Un Roadster plus léger que le Coupé !

Passons aux choses sérieuses, à commencer par le châssis et les matériaux utilisés pour cette Pagani Huayra Roadster. Et le constructeur a fait fort car dès le départ, il a souhaité en faire un modèle plus léger que la Huayra Coupé. Mission réussie ! Pour gagner en rigidité, Pagani a donc développé le Carbo-Titanium, un matériau composite qui serait plus avancé que ceux utilisés en F1. Associé à du Carbo-Triax HP52, le Carbo-Titanium permet à la Huayra Roadster d'afficher 80 kilos de moins sur la balance par rapport au Coupé, soit 1280 kilos, tout en gagnant jusqu'à 52% de rigidité !

2018 Pagani Huayra Roadster

Côté moteur, le coeur de la bête reste le V12 6.0 litres d'origine Mercedes-AMG (M158), lequel développe ici 764 chevaux, pour un couple gargantuesque de 1000 Nm ! Longitudinal et central, il envoie la puissance aux roues arrière via une nouvelle boîte à 7 rapports. De nouvelles suspensions allégées sont également de la partie, ainsi que des freins Brembo en céramique (380x34 mm 6 pistons à l'avant, 380x34 mm 4 pistons à l'arrière), des pneus Pirelli PZero Corsa développés pour l'auto (20 pouces à l'avant, 21 à l'arrière) et pouvant encaisser jusqu'à 1,8 G de force latérale... Tout ça pour des performances que l'on imagine stratosphériques... mais que Pagani se réserve encore de dévoiler !

Et le prix ? 

Au total, ce sont 100 exemplaires de cette Pagani Huayra Roadster qui sont prévus en production dans la nouvelle usine de la marque, toujours à San Cesario sul Panaro. Mais ne vous précipitez pas, tous sont déjà vendus, à un prix unitaire, hors taxes, de 2'280'000 euros !

Lire aussi:

 

Faites partie de quelque chose de grand