Un voyage qui durera 20 jours !

Traditionnellement, les véhicules produits en Asie sont acheminés vers le Vieux Continent par voie maritime. Pendant tout un temps, certains constructeurs, comme Hyundai, ont même assuré une partie de leur production automobile à même le bateau !

Le scandinave Volvo de son côté, qui a récemment inauguré une usine à Daqing en Chine, a opté pour une autre solution. En effet, de façon hebdomadaire, il enverra des centaines de véhicules vers l’Europe par chemin de fer ! La liaison entre Daqing et le port de Zeebruges en Belgique a été inaugurée ce samedi 13 mai par le Ministre belge de l’Economie Kris Peeters.

Un projet très symbolique pour le second port belge (derrière celui d’Anvers), comme l’a précisé son directeur Joachim Coens. Pour l’occasion, Kris Peeters a fait le déplacement en Chine afin de pouvoir assister au départ du premier convoi vers le Vieux Continent.

Lire aussi : Volkswagen ne prévoit pas de vendre Bugatti et Bentley

Le premier train en provenance de Chine est attendu à Zeebruges dans le courant du mois de juin. Chaque semaine, trois trains contenant environ 120 voitures aboutiront en Belgique où les véhicules seront déchargés puis expédiés aux quatre coins de l’Europe par containers. C’est la S90 qui bénéficiera la première de ce mode de transport original.

Et pour ne pas que le train retourne à vide vers l’Asie, le port de Zeebruges est à la recherche de marchandises à acheminer vers la Chine. Le voyage en train devrait durer une vingtaine de jours, voire un peu plus, selon Joachim Coens, du moins pour les premiers d'entre-eux.

Essai Volvo XC90 T8 Excellence