Sortie en 1967, l'Aston Martin DBS fait entrer la marque de Newport-Pagnell dans une nouvelle ère, celle des modèles à moteur V8 !

Sortie en 1967, l'Aston Martin DBS vient remplacer une série de voiture de Newport-Pagnell particulièrement appréciées, les DB4, 5 et 6. Cette dernière Aston Martin étudiée sous l'ère David Brown (qui donnera aux modèles de la marque ses initiales) apporte un vent de fraicheur dans le dessin des sportives anglaises de l'époque.

1967 - Aston Martin DBS

Plus éloignée des lignes très italiennes de ses aïeules, la DBS fait entrer Aston Martin dans les années 70 grâce à ses angles saillants. La voiture se veut plus grande, plus imposante. Cela se paye à l'intérieur avec ce luxueux et spacieux habitacle, mais aussi sur la balance, avec 1600 kg à traîner.

1967 - Aston Martin DBS
1967 - Aston Martin DBS

On a su garder l'esprit Aston Martin néanmoins, avec la fameuse calandre à échancrures à l'avant. Sous le capot, c'est le six cylindres en ligne de 4 litres issu de la DB6 qui est installé. Il présente 282 chevaux dans sa version originale, et 325 chevaux dans la version Vantage à carburateurs Weber.

1967 - Aston Martin DBS

La voiture va être produite jusqu'en 1972. Entretemps, elle va recevoir le nouveau moteur V8 de 5,3 litres qui vient renouveler la gamme britannique. Comme pour le six cylindres, c'est Tadek Marek qui s'est chargé du dessin du moteur. Il sera à la base de l'ensemble des productions de la marque jusqu'en 1992. Un nouveau moteur qui s'associe avec une nouvelle prise de poids. Ainsi, la V8 pèse jusqu'à 1700 kg. Plus vraiment un modèle sportif, comme pouvait encore se targuer la DB6. Elle recevra également une proposition de break de chasse plutôt réussie.

1967 - Aston Martin DBS

Néanmoins, la DBS se vend à plus de 700 exemplaires en jusqu'en 1972, où elle sera définitivement remplacée par les Vantage et V8. Par ailleurs, la DBS va connaître un vrai succès d'estime. La voiture anglaise est en effet la monture de Lord Brett Sainclair dans Amicalement Vôtre, et la voiture d'un certain James Bond dans Aux Services secrets de Sa Majesté.

1967 - Aston Martin DBS
1967 - Aston Martin DBS

Une nouvelle ère arrive alors pour Aston Martin, pas forcément la plus simple économiquement, avant le rachat par Ford en 1987. 1993 marquera alors le retour du sigle DB et du six cylindres chez Aston Martin, c'était avec la DB7. Le nom DBS réapparaîtra fin des années 2000 avec une version sportive de la très belle DB9. Elle aussi aura les faveurs de l'espion favori de Sa Majesté, dans Casino Royale et Quantum of Solace.

Lire aussi:

1967 - Aston Martin DBS