Hyper duel au programme ! La Mercedes Project One est ici comparée à l'Aston Martin Valkyrie en termes de design. Laquelle préférez-vous ?

Le duel tant attendu prend enfin forme. Les deux hypercars du marché, la Mercedes-AMG Project One et l'Aston Martin Valkyrie peuvent désormais s'affronter... par photos interposées ! Il faut dire que les deux voitures prennent deux voies différentes. La Valkyrie est dans la radicalité absolue, tandis que la Mercedes-AMG se veut plus classique dans son dessin.

Lire aussi:

L'avant

Côté design, la Valkyrie annonce déjà la couleur. Avec son aileron de F1 à l'avant et cette garde au sol élevée, permettant de renforcer l'effet de sol. La Mercedes se veut moins démonstrative, même si l'avant avec ce capot plat fait penser aux Sauber-Mercedes du Mans, dans les années 1980. On note tout de même d'importantes ouvertures, notamment au dessus de la lame avant. Le capot est également ouvert à la base du pare-brise. Le détail qui tue : l'essuie-glace de l'Aston Martin est redressé, dans le sens de l'écoulement de l'air, pour pertuber au minimum la circulation des flux.

front
front
3/4 av
3/4 av

De profil

De profil, la Mercedes fait beaucoup penser aux GT1 des années 1990. A l'image de la CLK-GTR. Les flancs sont marqués par des ouvertures, aux extrémités de l'empattement. Les portes-à-faux restent important. On notera également l'aileron de requin, dans la droite ligne de la prise d'air de toit. A contrario, l'Aston Martin est plus fine. Tout le travail aérodynamique se fait sous la voiture. À l'exception du becquet arrière, aucun élément aérodynamique ne vient perturber cette ligne. Elle se passe de fond plat jusqu'au niveau de l'habitacle, et là-aussi, on retrouve cet esprit prototype des 24 Heures du Mans. Les flux d'air sont extrêmement travaillés, et on notera ces roues carénées. Seul sacrifice au design, la marque sur le flanc avant, qui rappelle la signature des Aston Martin. 

profil
profil

L'arrière

Une nouvelle fois, la Mercedes est moins dans la radicalité. L'arrière, agressif, et plus imposant, mais aussi plus civilisé que celui de l'Aston Martin. Cette dernière montre ici toute sa spécificité aérodynamique. L'extracteur d'air est en fait la carrosserie en elle-même, ce qui explique cet espace important sous la voiture. L'effet de sol est ici poussé à son paroxysme. Même dans les portières, l'Aston Martin est plus radicale. L'ouverture et l'épaisseur des ouvrants est un exemple parfait.

rear
rear
3/4 Rear
3/4 Rear

À l'intérieur

Pas de place pour le luxe dans les deux cas. Les deux autos ne renient pas leurs origines de la Formule 1, avec ces volants proches de ce que l'on retrouve dans la catégorie reine. De simples écrans servent à l'instrumentation de la voiture. Dans les deux cas, les fauteuils sont à leur plus simple expression. Différence de taille entre l'Aston Martin et la Mercedes, la première se passe de rétroviseurs classiques, et deux écrans dans l'habitacle viennent les remplacer.

interior
interior

VIDÉO - À la découverte de la Mercedes Project-One