Mazda frappe fort et présente sans doute le concept le plus séduisant de ce Tokyo 2017.

Si Mazda reste un petit constructeur par rapport aux géants de l'automobile que sont Toyota ou Nissan, c'est, à l'instar de Honda, un constructeur qui propose des modèles séduisants et sportifs.

Très souvent louée pour la beauté de ses concept-cars, la marque d'Hiroshima présente aujourd'hui un tout nouveau prototype qui s'inscrit dans le fameux langage stylistique Kodo. Ce grand coupé à quatre portes est dans la continuité du RX-Vision présenté en 2015 et pourrait marquer l'aube d'une nouvelle ère pour la marque japonaise, qui fêtera ses 100 ans d'existence en 2020. 

Mazda Vision Coupé Tokyo 2017

Le Mazda Vision Coupé présenté au Salon de Tokyo 2017 est un vrai bijou de style qui pourrait préfigurer une nouvelle génération de coupé RX, un segment abandonné depuis 2012 par Mazda en raison d'une nouvelle orientation stratégique vers les SUV, mais aussi en raison des consommations trop élevées du moteur rotatif, qui est la marque de fabrique d'Hiroshima.

Selon la marque japonaise, ce concept-car puise son inspiration dans les Mazda R360 (1960) et Mazda Luce (1969). Très long capot avant, gueule de squale, ceinture de caisse haute, très faible cellule habitable... Ce Vision Coupé ne manque pas de caractère. La poupe s'inspire même de l'Alfa Romeo Disco Volante, mais ici avec quatre sorties d'échappement !

Mazda Vision Coupé Tokyo 2017

Ce grand coupé se distingue également par son toit entièrement vitré, un peu à la manière d'une Porsche 993 ou 996 Targa, ce qui affine davantage sa ligne. À noter que la carrosserie du Mazda Vision Coupé est très épurée, avec des traits de caractère qui se limitent au capot et à la ceinture de caisse.

Conçu pour 4 passagers, l'habitacle du Mazda Vision Coupé rend hommage aux GT d'antan, avec un instrumentation numérique, qui par son graphisme s'inspire des coupés des années 60 et 70 et un gros tachymètre central.

Mazda Vision Coupé Tokyo 2017

Ce soucis de réinterpréter le passé se retrouve dans les boiseries qui ornent la console centrale et les contre-portes, avec un fini mate très en vogue jadis.

Sous le capot, le mystère reste entier, mais la présence d'un tachymètre dont la zone rouge est semble-t-il comprise entre 7000 et 8000 tr/min, ainsi qu'une jauge d'essence et une aiguille indiquant la température d'eau... laissent à penser que c'est un moteur thermique non rotatif qui officie. Peut être secondé par un bloc électrique ?

Lire aussi:

Une chose est certaine, ce Mazda Vision Coupé est sans doute le plus beau modèle nippon présenté à Tokyo pour cette édition 2017 !

Mazda Vision Coupé Tokyo 2017