Les deux constructeurs japonais vont créer avec le fournisseur Denso, une entreprise pour étudier la construction de voitures électriques.

L'ère de la voiture électrique semble prendre désormais ses racines. Pour les constructeurs automobile, la révolution doit donc désormais se faire, sans pour autant mettre de côté le moteur à combustion interne, la norme actuelle. Pour Mazda, Toyota et Denso, deux constructeurs et un fournisseur, tous trois japonais, cela passe par une mise en commun des savoir-faire.

Lire aussi:

Mazda et Toyota entreprise organigramme

Les trois marques vont collaborer ensemble sur les futures voitures électriques via une entreprise commune nouvellement créée "EV C.A Spirit Co., Ltd". Sous ce nom un peu barbare se cache une embauche d'une quarantaine de personnes, tandis que Mazda, Denso et Toyota vont mettre à la disposition de l'entité, des ingénieurs disponibles à plein-temps.

L'idée est de mettre en commun les savoir-faire des trois entreprises. Pour Toyota, il s'agit d'une mise à disposition de sa plate-forme TNGA. Mazda va faire bénéficier de son expertise en modélisation informatique, et de sa planification produit, tandis que Denso offrira ses connaissances en matière de technologie électrique.

Mazda3 Impulsion
2017 - Toyota Prius Rechargeable

EV C.A. Spirit n'est cependant pas fermé aux autres constructeurs. Si pour le moment, les trois parties ont promis d'investir une quatité égale de ressources pour le développement, elles ne se ferment pas à l'arrivée d'autres fournisseurs et constructeurs pour limiter les coûts. De ces études devraient ressortir des composants de base pour tous les segments de véhicules.

Lire aussi:

Cette annonce confirme également un rapprochement entre Toyota et Mazda. Déjà, en août, les deux marques avaient annoncé le lancement d'un projet d'usine aux États-Unis. Un projet de près de 1,6 milliard de dollars et qui devrait créer 4000 emplois, pour une production de 300'000 véhicules par an. Par ailleurs, Toyota va racheter 5,05% de parts dans le constructeurs de la MX-5, tandis que Mazda va monter à 0,25% au capital de Toyota.

Illustration : Camille de Bastiani/Motor1.com