Plus dynamique que sportif.

ABT Sportsline est réputé pour ses préparations plutôt véloces, en particulier du côté de chez Audi où les dernières RS 3, RS 5 ou encore Audi SQ5 sont passés par les ateliers du préparateur allemand. Mais ABT ne s'attaque pas uniquement aux Audi puisque Volkswagen est aussi parfois bien représenté. Aujourd'hui, c'est le dernier né de la marque allemande, le T-Roc, qui est passé entre les mains des ingénieurs de chez ABT. Il s'agit vraisemblablement d'un premier jet puisqu'ils nous ont déjà habitué à bien plus extravagant en matière de préparation. 

Volkswagen T-Roc par ABT Sportsline
Volkswagen T-Roc par ABT Sportsline
Volkswagen T-Roc par ABT Sportsline
Volkswagen T-Roc par ABT Sportsline

Esthétiquement, on retrouve quelques éléments spécifiques et un choix de jantes toujours aussi large allant de 18 à 20 pouces. La hauteur de caisse à été abaissée de 35 à 40 millimètres suivant les configurations. Globalement, le T-Roc revu par ABT reste relativement sage. Sous le capot, c'est également plutôt assez discret en comparaison d'autres productions. On y retrouve le moteur le plus puissant du catalogue, c'est-à-dire un quatre cylindres de 2,0 litres de cylindrée mais dont la puissance passe de 190 à 228 chevaux et 360 Nm de couple.

Lire aussi :

Pour rappel, le Volkwagen T-Roc est actuellement disponible sous trois motorisations différentes. Deux moteurs essence allant de 150 à 190 chevaux et un moteur diesel de 150 chevaux. Le moteur essence le plus puissant est directement associé à la transmission intégrale 4Motion et à la boîte de vitesses robotisée à double embrayage DSG à sept rapports. Les tarifs du petit SUV allemand en France débutent à partir de 21'990 euros.

Source : ABT Sportsline

Retrouvez notre essai du Volkswagen T-Roc en vidéo !

Galerie: Volkswagen T-Roc par ABT Sportsline