Essai Volkswagen T-Roc (2018) - La nouvelle Golf ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il aura fallu attendre 10 ans pour que Volkswagen, depuis la présentation de son Tiguan, ne propose un nouveau SUV chez nous. Passant du coup presque à côté du boom des crossovers. Mais alors que la part des SUV a triplé ces 6 dernières années et qu’un véhicule neuf sur trois vendu actuellement en est un, l’heure est venue pour la firme de Wolfsburg de refaire son retard avec le nouveau Volkswagen T-Roc.

Lire aussi:

Petit frère du Tiguan, le T-Roc rejoue la partition d’une voiture presque oubliée aujourd’hui, la Golf Country, produite entre 1990 et 1992. Véritable Golf surélevée, musclée, il n’en reste pas moins un véhicule qui aura surtout une vocation urbaine. Sans pare-buffle, comme son ancêtre. En revanche, de la couleur, des équipements derniers cris, et une palette de moteurs en diesel et en essence, voilà ce sur quoi ce T-Roc peut compter pour se faire une place au chaud parmi les stars du marché. Un essai réussi ? Réponse sur les routes du sud du Portugal, dans la région de Cascais, à seulement quelques kilomètres de son lieu de production !

Essai Volkswagen T-Roc 2017

De la personnalité

Avec ses 4,23 mètres de long, le Volkswagen T-Roc n’est pas facile à classer. 8 centimètres plus long qu’un Peugeot 2008. Mais une vingtaine de moins qu’un 3008. Le plus proche en gabarit, c’est le Fiat 500X. En fait, ni citadin ni compacte, le nouveau...