Un futur best-seller ? Réponse sur les routes du Portugal, dans la région de Cascais.

Aussi bizarre que cela puisse paraître, il aura fallu attendre 10 ans pour que Volkswagen, depuis la présentation de son Tiguan, ne propose un nouveau SUV chez nous. Passant du coup presque à côté du boom des crossovers. Mais alors que la part des SUV a triplé ces 6 dernières années et qu’un véhicule neuf sur trois vendu actuellement en est un, l’heure est venue pour la firme de Wolfsburg de refaire son retard avec le nouveau Volkswagen T-Roc.

Lire aussi:

Petit frère du Tiguan, le T-Roc rejoue la partition d’une voiture presque oubliée aujourd’hui, la Golf Country, produite entre 1990 et 1992. Véritable Golf surélevée, musclée, il n’en reste pas moins un véhicule qui aura surtout une vocation urbaine. Sans pare-buffle, comme son ancêtre. En revanche, de la couleur, des équipements derniers cris, et une palette de moteurs en diesel et en essence, voilà ce sur quoi ce T-Roc peut compter pour se faire une place au chaud parmi les stars du marché. Un essai réussi ? Réponse sur les routes du sud du Portugal, dans la région de Cascais, à seulement quelques kilomètres de son lieu de production !

Essai Volkswagen T-Roc 2017

De la personnalité

Avec ses 4,23 mètres de long, le Volkswagen T-Roc n’est pas facile à classer. 8 centimètres plus long qu’un Peugeot 2008. Mais une vingtaine de moins qu’un 3008. Le plus proche en gabarit, c’est le Fiat 500X. En fait, ni citadin ni compacte, le nouveau venu est un "SUV intermédiaire" qui se place face aux Mini Countryman et cousin Audi Q2. Mais pour mieux comprendre don positionnement qui vise vers le haut plus que vers le bas, deux arguments : une gamme de motorisations bien supérieure (plus puissante) à celle des Renault Captur et consorts, et un petit frère, le T-Cross, qui débarquera lui en 2019.

Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017

Pour ce qui est du physique, on dirait bien que les designers Volkswagen arrivent enfin à s’amuser un peu. De larges passages de roues sous des ailes gonflées, feux de jour à LED originaux, face avant agressive, regard perçant… Notre modèle d’essai était équipé du Pack Design, facturé 1200 € sur notre finition Lounge, qui permet d’accentuer le côté haut de gamme du T-Roc, avec des jantes de 17 pouces, ou encore cette teinte bi-ton qui permet de créer un contrat entre le pavillon et la carrosserie. 4 teintes de toit sont au catalogue, 11 de carrosserie.

Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017

Modernité

Ce vent de renouveau sur la gamme Volkswagen souffle aussi à l’intérieur. Si l’on retrouve quasiment à l’identique l’habitacle de la dernière Polo, ce T-Roc tire définitivement un trait sur l’austérité dont était longtemps taxés les modèles de la marque de Wolfsburg. Quitte à user de stratagèmes plus ou moins flatteurs. Mais rien de très grave.

Essai Volkswagen T-Roc 2017

C’est notamment vrai avec ces inserts décoratifs qui courent des contreforts de portes sur toute la longueur de la planche de bord. Du bleu, du rouge, du jaune, de l’orange, de quoi rappeler la teinte extérieure et égayer votre trajet. Si ce n’est qu’au toucher, bon, ça fait un peu trop plastique, et pas si premium que ça. Mais est-ce qu’on caresse vraiment tous les jours la planche de bord ? Non. Ceci dit, pour être entré également dans une version Carat, jouant plus sur la sobriété et l’élégance, c’est peut-être avec un insert noir que ce T-Roc, qui pourtant attire pour ses couleurs acidulées, se veut le plus élégant !

Pour le reste, pas grand chose à dire. Design moderne. Finitions exemplaires. Equipement au top. Infodivertissement complet. En revanche, pour avoir le droit à l’écran de 8 pouces, il faudra opter pour la finition intermédiaire Lounge. Et pour l'Active Info Display qui remplace les compteurs, pour le niveau Carat (option à 540 euros sur Lounge). Tout ça faisant évidemment vite augmenter la note finale.

Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017

Côté espace à bord, le Volkswagen T-Roc accueille quatre adultes sans difficulté à son bord, la place du milieu à l'arrière restant pour du dépannage. C'est en revanche un peu moins bien que dans une Golf, ce qui s'explique par un empattement plus court de quelques centimètres sur le SUV. Le coffre en revanche, avec ses 445 litres, est très accueillant, pour des bagages bien évidemment, même si en pratique, le seuil de chargement paraît un peu haut.

Confort, à défaut d'être très dynamique

Si la gamme de moteurs du Volkswagen T-Roc est très facile à retenir, trois essence, trois diesels, dans les deux cas en 115, 150 et 190 chevaux, toutes ne seront pas disponibles dès le lancement. Lors de notre essai, nous avons pu tester le 2.0 TDI de 150 ch, avec transmission intégrale 4 Motion et boîte automatique DSG7, et le 2.0 TSI 4 Motion de 190 ch, aussi en DSG7.

Essai Volkswagen T-Roc 2017

Sur la route, pas de surprise, ce T-Roc, qui reprend la très bonne plateforme MQB, offre un bon comportement, sain, avec un roulis maîtrisé, même avec sa position surélevée. L'amortissement, piloté, gomme également les irrégularités de la route, même avec les jantes de 19 pouces de notre version d'essai. On est en revanche un peu plus troublé par la légèreté de sa direction, par le bruit du moteur diesel, relativement discret sauf en charge, et par les relances un peu faiblardes des 150 chevaux. Sauf à passer la boîte DSG7 en mode Sport, et la réponse se fait plus satisfaisante.

On a largement préféré l'agrément de la version essence de 190 chevaux qui pour le coup se montre à la fois beaucoup plus vive et dynamique. 

Les deux T-Roc essayés, en transmission intégrale 4Motion, permettent de varier les modes de conduite via un selecteur rond "Active Control" au centre de la console centrale. Normal, Neige, mais aussi Offroad et Offroad Individual (à configurer), ils permettent à ce T-Roc de s'aventurer un peu plus plus loin que sur les longs rubans bitumés. Enfin attention tout de même à la garde au sol limitée, et à vos jantes !

Essai Volkswagen T-Roc 2017
Essai Volkswagen T-Roc 2017

Conclusion

Pas facile pour le Volkswagen T-Roc d'arriver avec quelques années de retard sur un segment aussi chargé que le sien. Mais ça ne lui fait clairement pas peur et il arrive avec de sérieux arguments. Entre son physique attractif et ses équipements de série, notamment en ce qui concerne la sécurité (Front Assist avec détection de piétons et freinage d'urgence, régulateur adaptatif...), il ne manquerait plus qu'il ne soit pas cher. Malheureusement, ce n'est pas le cas, puisqu'il s'aligne plutôt du côté des Mini Countryman et Audi Q2.

Il faut compter en effet à partir de 21'990 € pour le T-Roc équipé du moteur essence de 115 chevaux. Quant aux deux versions essayées, elles dépassent allègrement les 30'000 €. Des tarifs premium pour certains détails qui le sont moins et qui pourront chiffonner certains clients. Sauf coup de coeur, le choix du T-Roc ne se justifie pas forcément par rapport à une Golf par exemple. En revanche, et on comprends où Volkswagen veut en venir, il justifie la place de ce T-Roc dans la gamme SUV de Volkswagen. Et laisse la place au prochain T-Cross, attendu pour 2019. Et qui devrait lui faire baisser la facture. Alors si vous n'êtes pas pressé...

Voir aussi:

Photos : Mael Pilven / Motor1.com - Volkswagen

 
Points positifs Points négatifs
Look Certains plastiques intérieur
Riche équipement de série Diesel un peu trop bruyant et creux
Comportement routier Fourchette de prix élevée 

Volkswagen T-Roc

Motorisation Diesel 4 cylindres turbo 2.0 TDI, 1968 cm³
Puissance 150 chevaux / 340 Nm
0-100 km/h 8,4 secondes
Vitesse de pointe 200 km/h
Transmission Boîte automatique robotisée à 7 rapports DSG7
Type de transmission Intégrale 4Motion
Poids 1455 kilos
Volume de coffre 445 à 1290 litres (4Motion : 392 à 1237 litres)
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,6 l/100 km / Extra-urbain : 4,8 l/100 km / Mixte : 5,1 l/100 km
En vente Production : décembre 2017 / Commandes : janvier 2018
Prix de base 21'990 €
Prix de la version testée 34'960 €

Essai Volkswagen T-Roc (2017)