Essai Peugeot 3008 : 1,5 BlueHDI 130 ch - L'offre rationnelle ?

Leader incontesté sur le marché des SUV en France, la Peugeot 3008 s'est écoulée à 64'753 exemplaires dans l'Hexagone sur les neuf premiers mois de l'année. Une véritable machine à cash pour Peugeot, qui entend bien surfer encore longtemps sur la vague des SUV. Néanmoins, malgré de très bon chiffres de ventes, Peugeot doit aussi faire face aux nouvelles normes européennes, et notamment au nouveau cycle d'homologation WLTP. De ce fait, exit l'ancien bloc 1,6 litre BlueHDI de 120 chevaux, place à un nouveau 1,5 litre BlueHDI de 130 chevaux, ici indexé à une boîte automatique EAT à huit rapports. Cette dernière remplace l'EAT à six rapports précédemment proposée avec le moteur de 120 chevaux.

Essai Peugeot 3008 II

Ce moteur de 130 chevaux est en réalité un tout nouveau moteur et pas simplement une refonte du 1,6 litre BlueHDI. Les ingénieurs ont opéré pas mal de changements pour répondre aux nouvelles normes et abaisser au maximum les émissions de CO2. Parmi les nouveautés, on peut par exemple citer en premier lieu l'arrivée d'un nouveau système de combustion hérité, d'après la marque, de la Peugeot 908 victorieuse des 24 Heures du Mans en 2009 avec un équipage composé d'Alexander Wurz, Marc Gené et David Brabham. Un nouveau système de traitement des NOx fait également son apparition regroupant ainsi le catalyseur SCR (traitement des oxydes d’azote) alimenté par un réservoir d’Adblue et le fameux filtre à particules.

Disponible depuis le mois d'avril 2018, la boîte EAT6 a été remplacée par une EAT8....