Plus de 4 mètres de haut !

L'une des curiosités du salon Rétromobile, qui se tient du 6 au 10 février à Paris, est le Berliet T100. Ce mastodonte est un camion conçu en 1957 par la marque de Marius Berliet et exploitée à ce moment-là par son fils Paul. Ce dernier est invité par Shell au milieu des années 50 à visiter les gisements de pétrole découverts dans le Sahara et la marque lui demande de concevoir un engin adapté aux dunes. L'entrepreneur ne fait pas dans la demi-mesure : il décide de créer le plus gros camion au monde !

Dans l'année qui suit, il crée le T100, un camion capable de porter 50 tonnes dans le sable sans s'enliser et de franchir des dunes. C'est ainsi que naît le premier exemplaire, présenté au Salon de l'Automobile de Paris en 1957. Au moment où il est exposé, un deuxième exemplaire a été construit et fonctionne déjà dans le Sahara. Celui exposé au mondial le rejoint par la suite.

Deux autres exemplaires seront conçus, le troisième est un 6x4 tandis que le quatrième part aux États-Unis où Berliet espère en faire un véhicule très utilisé dans les gisements de pétrole. Finalement, la configuration 6x4 est un échec, car la charge sur les pneus arrière les détruit beaucoup trop vite. Outre-Atlantique, le quatrième exemplaire est bien accueilli, notamment par son design revu pour le pays de l'Oncle Sam, mais il ne sera jamais acheté par des exploitants pétroliers.

Berliet T100
Berliet T100
Berliet T100

Pire, les deux premiers ne sont plus utilisés car l'Algérie achète finalement du matériel américain. Berliet rapatrie le numéro 4 et ordonne sa destruction, ainsi que celle du troisième, à la fin des années 70. Le numéro 2 revient en France, c'est celui qui est exposé actuellement à Rétromobile, tandis que le numéro 1 n'a jamais quitté l'Algérie. Ainsi s'est conclue l'aventure de ce géant, qui n'avait plus été exposé depuis une trentaine d'année et qui reste pourtant un engin exceptionnel.

Ses caractéristiques en attestent avec un poids total avec charge de 103 tonnes, un moteur Cummins V12 de 29 litres développant 700 chevaux et alimenté par un total de 1900 litres de carburant, répartis en deux réservoirs de 950 litres. Berliet tentera toutefois un configuration à 1000 chevaux pour le quatrième, légèrement plus petit, mais la consommation est beaucoup trop élevée et c'est ce qui pousse l'industriel à détruire sa création. Les dimensions du T100 sont tout aussi improbables avec une longueur de 15,30 mètres, une largeur de 4,98 mètres et une hauteur de 4,43 mètres.