Ah le V6 PRV, voilà un moteur qui aura fait couler beaucoup d'encre.

Il fut un temps pas si lointain où les constructeurs français osaient encore proposer des mécaniques à six-cylindres. La plus emblématique d'entre elles reste peut-être le V6 PRV qui, pour ses 45 ans, sera mis à l'honneur lors du prochain salon Rétromobile (du 6 au 10 février 2019).

Fruit d'un partenariat entre Peugeot, Renault et Volvo (d'où l'appellation PRV), ce moteur fut introduit en 1974 sur la Peugeot 504 (Coupé ou Cabriolet) et les Volvo 264 et 265. Il sera par la suite installé sur d'autres véhicules commercialisés par Peugeot, Volvo, et Renault, mais également par Lancia ou Talbot. On le retrouvera aussi sur des Alpine et des Venturi, ainsi que sur la fameuse DeLorean DMC-12. 

Critiqué à ses débuts pour son fonctionnement "bancal" et sa consommation élevée, le V6 PRV évoluera au fil des années pour devenir une mécanique tout à fait fréquentable. Très solide, il révéla un gros potentiel sur des véhicules de compétition. La WM P88, détentrice depuis 1988 du record de vitesse sur la ligne droite des Hunaudières (407 km/h), était par exemple animée par ce moteur, qui équipa du reste tout type d'engins, de blindés Panhard à des avions de plaisance Robin, en passant par la moto mise au point par Michel Guédon.

L'exposition qui lui sera consacrée à Rétromobile sera mise en place par l'excellent Youngtimers, magazine spécialisé dans les jeunes anciennes. Ce dernier présentera à cette occasion un PRV originel ainsi que divers modèles abritant sous leur capot ce moteur. Une Renault 30, une Peugeot 604, une Volvo 262, une DeLorean DMC-12 ainsi qu'une Venturi sont d'ores et déjà annoncées !