Après des ventes marginales en 2018.

La nouvelle orientation industrielle et commerciale de Smart implique de grandes décisions. Nous vous avions annoncé que la marque allait devenir à 50 % chinoise avec la prise de participation de Geely dans le groupe Daimler, dont il est devenu actionnaire majoritaire, et particulièrement dans la marque aux petites citadines. La première conséquence à cela était l'annonce de la fabrication en Chine des futurs modèles de la marque, qui seront tous électriques, sans exception.

La deuxième nouvelle concerne un autre marché, l'Amérique du Nord, que Smart a tout simplement décidé de quitter entièrement, terminant une phase de retrait progressive amorcée ces derniers mois. En effet, il restait seulement la Smart EQ Fortwo, le modèle électrique, encore en vente aux États-Unis et au Canada, et seulement 1276 unités en ont été écoulées dans les deux pays sur l'ensemble de l'année 2018. 

"Après un examen approfondi, Smart abandonnera son modèle Smart EQ ForTwo à batterie électrique sur les marchés américain et canadien à la fin de l’année 2019", a sobrement confirmé un porte-parole de Daimler, qui a justifié cette décision auprès de l'agence Reuters par un "marché en baisse de micro-voitures aux États-Unis et au Canada, associé à des coûts d’homologation élevés pour un modèle à faible volume".

L'annonce comporte évidemment une information cruciale pour les propriétaires de Smart en Amérique du Nord : Le service après-vente sera toujours assuré dans les branches du groupe Daimler, afin de pouvoir continuer à entretenir et réparer les Smart présentes sur le territoire Nord-américain, mais aucun exemplaire supplémentaire ne sera vendu là-bas. Smart paie évidemment la domination des pick-ups et SUV sur son marché, toujours porté sur l'automobile imposante, qui ne permet pas à une petite citadine, a fortiori électrique, de trouver sa place. Avec une stratégie tournée vers l'électrique, c'est clairement en Chine que Smart trouvera sa place en premier lieu, sans pour autant oublier l'Europe, où l'électrification massive viendra certainement un peu plus tard.

'