Le pilote de F1 Charles Leclerc conduisait une SF90.

Malgré la pandémie de coronavirus, qui a obligé à annuler de nombreuses courses de Formule 1, les rues de Monaco ont vibré au son des moteurs ce dimanche 24 mai 2020. Le jour même où le Grand Prix de Monaco 2020 devait avoir lieu, la jeune star de la F1 et pilote Ferrari Charles Leclerc a effectué un parcours d'un peu plus de 3 km à l'aube pour le tournage du court métrage "Le Grand Rendez-vous".

Pour ceux qui ne so,nt pas au courant, il s'agit là de la suite donnée par Ferrari à l'un des plus grands films automobiles de tous les temps, "C'était un rendez-vous". Le nouveau court métrage produit par le réalisateur Claude Lelouch. Même le Prince Albert II de Monaco a fait une brève apparition, ainsi que le président de Ferrari, John Elkann, les Prince Andrea Casiraghi ainsi que Pierre Casiraghi avec son épouse, la Princesse Béatrice Borromée.

Galerie: Charles Leclerc sur le GP de Monaco en Ferrari SF90 Stradale

Leclerc était au volant de la dernière supercar de la marque, la SF90 Stradale, hybride. Selon un communiqué de presse publié par le constructeur italien, Leclerc a atteint des vitesses allant jusqu'à 240 km/h dans la Principauté. Une prestation qui a également été suivie aux balcons par "un groupe de spectateurs excités depuis les balcons et dans les rues par de nombreux spectateurs venus assister à l'événement. Toujours soigneusement surveillés par les autorités locales en cette période critique de déconfinement.

Bien évidemment, la circulation avait été arrêtée dans Monaco pour des raisons de tournage, ce qui a permis à Leclerc de libérer tout le potentiel, du moins une partie, de cette nouvelle SF90 Stradale. Ferrari semble très excité par le tournage de ce nouveau court-métrage, expliquant qu'il envoie un "message d’optimisme et a marqué un premier pas vers le retour du sport automobile, du cinéma et de la vie sociale"

"C'était une journée incroyable, une expérience extraordinaire. La voiture est incroyable à conduire, il y a tellement de puissance", a commenté de son côté le pilote monégasque après la course. "Je viens de la conduire, mais bientôt, ce sera à vous de la conduire."

La première du "Grand Rendez-vous" aura lieu le 13 juin.

Source: Ferrari

Galerie: Ferrari SF90 Stradale

Cacher le communiqué de presseMontrer le communiqué de presse

Maranello, 24 May 2020 – French Director Claude Lelouch shot his short film, “Le Grand Rendez-vous”, in Principality of Monaco at dawn this morning, on the very date the Grand Prix was to take place.

The French director’s cameras accompanied the Ferrari SF90 Stradale as it completed an adrenaline-fuelled lap of the Formula 1 street circuit. At its wheel was Charles Leclerc who clocked speeds of up to 240 km/h en route to the mystery “big date” of the title.

HSH Prince Albert II of Monaco also made a brief appearance in the film. The Ferrari Chairman John Elkann, the Princes Andrea Casiraghi and Pierre Casiraghi with his wife, Princess Beatrice Borromeo, also visited the set. Thanks to a progressive lifting of the lockdown in France and Monaco, the shoot was also watched by a group of excited onlookers from the balconies and the streets carefully supervised by the local authorities.

Traffic was stopped to allow the SF90 Stradale, which can sprint from 0-100 km/h in 2.5 seconds, unleash its full power on the Principality’s streets. The car’s blistering engine soundtrack broke a long dry spell for Prancing Horse enthusiasts and tifosi alike. Most importantly of all, however, the roar of its hybrid V8, generating a total power of 1,000 CV, sent out a message of optimism and signalled a first step towards the return of motorsport, film and social life as we endeavour to put the pandemic behind us through mutually responsible behaviour, commitment and solidarity.

“Le Grand Rendez-vous” premieres on June 13 next.