Elle combine des capacités de tout-terrain avec une accélération de supercar.

La société Ariel Motor Company s'est fait un nom grâce à l'Atom qui a fait battre le cœur de Jeremy Clarkson dans un épisode de Top Gear, il y de cela quelques années maintenant. Depuis 2015, le constructeur britannique propose ce qu'il appelle le "frère boueux de l'Atom", le Nomad, prêt pour le tout-terrain.

La version originale était équipée d'un moteur 4 cylindres de 2,4 litres d'origine Honda, réglé pour fournir une puissance de 235 chevaux (175 kilowatts) et un couple de 300 Newton-mètres. Une version suralimentée a suivi fin 2015, portant la puissance à 290 ch (216 kW) et 340 Nm de couple. Aujourd'hui, Ariel a préparé une version encore plus puissante de son tout-terrain.

Elle s'appelle Nomad R et cette version délaisse le moteur Honda K24 de 2,4 litres pour une unité K20Z3 de 2,0 litres, celle qui équipait l'ancienne Civic Type R. Le moteur est équipé d'un turbo maison spécialement produit par Ariel pour ce modèle. Il produit 335 ch (250 kW) et 330 Nm de couple, ce qui est suffisant pour un 0 à 100 km/h en seulement 2,9 secondes avant de culminer à 195 km/h. Un départ arrêté de supercar, mais le côté tout-terrain n'est jamais bien loin.

Toute cette puissance est canalisée vers les roues de 18 pouces enveloppées de pneus Yokohama via une boîte de vitesses séquentielle Sadev à six rapports courts, adaptée des modèles Atom V8 et Atom 3.5R. Elle monte les rapports en 40 millisecondes et les rétrograde en 50 millisecondes, l'embrayage n'étant utilisé que pour le démarrage, l'arrêt et pour une accélération en douceur. Des freins Alcon à étriers à quatre pistons et à rotors ventilés en deux parties sont montés sur les deux essieux, avec une précontrainte de freinage réglable lorsque vous souhaitez emmener la Nomad R en tout-terrain.

Galerie: Ariel Nomad R

La carrosserie est constituée d'un mélange de pièces composite et de pièces moulées, sur lesquelles Ariel propose un large éventail de personnalisation adaptée aux préférences du propriétaire. La liste de ses atouts est très complète puisqu'elle comprend tout, des amortisseurs Bilstein réglables à une paire de nouveaux sièges baquets légers. Elle est également dotée d'un différentiel à glissement limité qui fonctionne en harmonie avec le système de propulsion pour une expérience ultime dans la boue.

Seulement cinq exemplaires seront fabriqués, à £64'500 (environ 71'200 €) pièce, hors TVA. Vous devrez vous dépêcher, car il n'en reste que deux à saisir au moment ou nous écrivons ces lignes.