Le week-end organisé par Supercar Owners Circle, en Espagne, a été marqué par la présence de quelques véhicules exceptionnels. Une Koenigsegg One:1 à la carrosserie en fibre de carbone apparente a notamment attiré l'attention de la foule.

La One:1 est une variante de l'Agera, dont le nom fait référence au rapport poids/puissance. Le V8 biturbo de 5,0 litres développe une puissance de 1 360 chevaux métriques (1 341 chevaux) alors que la voiture pèse 1 360 kilogrammes. Le groupe motopropulseur est relié à une boîte de vitesses à double embrayage à sept rapports. La voiture peut atteindre 400 km/h en 20 secondes environ. La vitesse de pointe estimée à 440 km/h place le véhicule parmi les voitures les plus rapides au monde.

Galerie: La voiture de développement Koenigsegg One:1 vendue pour 6 millions de dollars

La One:1 est dotée d'une carrosserie agressive capable de produire 610 kg de force portante à 260 km/h. Elle est montée sur des roues en fibre de carbone et est équipée d'une boîte de vitesses à double embrayage. Elle roule sur des roues en fibre de carbone de 19 pouces à l'avant et de 20 pouces à l'arrière. Les freins sont dotés de rotors de 15,63 pouces à l'avant et de disques de 14,96 pouces à l'arrière.

À faible vitesse, le son du moteur de la One:1 est particulièrement rauque. Le son se transforme en hurlement au fur et à mesure que le régime augmente. Koenigsegg n'a produit que six exemplaires clients de la One:1, plus un prototype. L'extrême rareté de cette voiture fait qu'il est très particulier d'en voir une, ce qui explique en partie pourquoi les foules lui accordent tant d'attention.

Difficile d'évaluer la valeur d'une telle voiture 

La One:1 a été présentée au salon de l'automobile de Genève en février 2014. Elle a été présentée pour la première fois aux États-Unis à l'occasion de The Quail, A Motorsports Gathering, pendant la Monterey Car Week en 2015.

En 2019, Koenigsegg a été contrarié par la mise aux enchères par Bonhams d'une One:1 dont l'estimation se situait entre 1,8 et 2,4 millions de dollars. L'entreprise estimait que la maison de vente aux enchères sous-évaluait l'Hypercar. "Pour une raison que nous ne comprenons pas, Bonhams n'est pas intéressé à donner une estimation correcte pour la One:1, comme ils ont montré un manque total d'intérêt pour les faits et les chiffres dignes de confiance qui leur ont été présentés", a écrit le constructeur automobile un article de l’époque.

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?
Commentez!