Essai Porsche Cayenne S (2018) - Le meilleur des deux mondes

Décrié à sa sortie en 2002, le Porsche Cayenne n'a pas du tout fait l'unanimité chez les fans de la marque. Complètement aux antipodes des valeurs de Porsche selon eux, le Cayenne a longtemps été l'objet de critiques en tout genre, non pas à cause de ses qualités routières et dynamiques, mais plutôt à cause de l'image qu'il véhiculait. Pourtant, peut-être est-il nécessaire de rappeler que le tout-terrain chez Porsche n'a pas seulement été envisagé uniquement pour sortir le constructeur de la crise. En 1989, Ferdinand Porsche déclarait : "Si nous construisons un véhicule tout-terrain selon notre conception de la qualité et portant la signature Porsche à l'avant, il se vendra". Force est de constater qu'il n'avait pas vraiment tort. Malheureusement, la mort l'emporta quelques années avant qu'il puisse se rendre compte que le tout-terrain avait bien sa place chez Porsche.

La première génération s'est vendue à environ 270'000 unités à travers le monde, la seconde, qui est arrivée à partir de 2010, double quasiment ces chiffres pour atteindre les 500'000 unités (67'000 ventes en 2017). La troisième génération que nous essayons aujourd'hui espère faire de même. Pour l'occasion, on ne change pas une équipe qui gagne, ou presque pas. Même si le style a été revu de fond en comble avec une carrosserie entièrement nouvelle, le Cayenne conserve bel et bien son identité et intègre les nouveaux codes esthétiques de la marque notamment caractérisés par un bandeau lumineux qui rejoint les de...