Essai Toyota Aygo restylée - Dans l'air du temps

Lancée en 2005 puis renouvelée en 2014, l'Aygo se situe sur le difficile marché des petites citadines. Au fil du temps, elle s'est imposée comme un des modèles incontournables de la catégorie, à l'image de ses cousines Citroën C1 et Peugeot 108. Les chiffres de l'année 2018 ont confirmé cette tendance, avec un total de 85'000 exemplaires écoulés et une part de segment de 6,6%.

Mais Toyota sait comme les autres que le succès est une chose fragile, parfois même éphémère, surtout dans une catégorie où la concurrence affûte ses armes en permanence. Le constructeur japonais n'a donc pas oublié d'offrir à son Aygo un restylage de mi-carrière, restylage que nous avons découvert en début d'année. La mise à jour s'est traduite par des changements esthétiques – plus notables que ceux des C1 et 108, soit dit en passant – mais aussi par des améliorations d'ordre technique et l'arrivée de nouveaux équipements.

Naturellement, la marque japonaise espère que tous ces efforts paieront et qu'ils feront gonfler encore un peu plus les chiffres de ventes. En France, elle se fixe comme objectif d'écouler 12'000 exemplaires d'Aygo cette année, soit 2000 de plus qu'en 2017. Si elle y parvient, elle grappillera environ 0,2 point de part de marché pour atteindre 7,3% et se fera une place dans le top 5. 

Voilà les quelques éléments théoriques qu'il fallait énoncer en préambule. Maintenant, découvrons ensemble ce que vaut vraiment cette Toyota Aygo restylée !

Essai Toyota Aygo restylée

Du X en 3D

Esthétiquement, la Toyota Aygo s...