Essai Ferrari Portofino - Pour oublier la California ?

Prendre le relai de l'une des Ferrari les plus vendues, cela pourrait être intimidant à première vue, sauf pour la nouvelle Ferrari Portofino. Cette nouvelle mouture s'éloigne avec élégance de la California qu'elle remplace. La California originale, une sorte d'icône de la beauté et du style pour certains, est née à la fin des années 1950 du côté de Maranello. Aujourd'hui, pour trouver un de ces modèles classiques sur le marché, nous vous souhaitons bien du courage puisque les plus rares s'échangent aux alentours de 16 millions d'euros. Après avoir été oublié durant quelques années, le nom de California est revenu sur le devant de la scène il y a une dizaine d'années avec un modèle décapotable qui a récemment terminé sa carrière par une ultime évolution baptisée California T Handling Speciale. Aujourd'hui, elle cède sa place à la nouvelle Ferrari Portofino, l'un des cabriolets les plus puissants du marché.

2018 Ferrari Portofino First Drive
2018 Ferrari Portofino First Drive

De quoi a-t-elle l'air ?

Grâce à un toit en dur qui s'ouvre et se ferme en seulement 14 secondes, la Ferrari Portofino se transforme en un coupé sportif très bien proportionné ou en un cabriolet racé et élégant. Ses lignes et ses courbes sont l'œuvre du designer Flavio Manzoni et de ses équipes, qui ont réussi à rendre ce nouveau cabriolet Ferrari encore plus raffiné que la California. Les optiques avant, entièrement à LED, disposent d'une étroite ouverture sur les flancs permettant de diriger l'air au niveau des passages de roue pour optimiser l'aérodynamique. Les feux...