Essai Mazda CX-5 : 2.5 Skyactiv-G 194 ch - Formule gagnante ?

Après une première prise en main plutôt convaincante du nouveau Mazda CX-5 dans sa version diesel de 175 chevaux, nous avons décidé de prendre en main une seconde alternative, plus dans l'air du temps disons, avec un moteur quatre cylindres essence de 194 chevaux.  Cette nouvelle génération de CX-5 se veut plus affutée et les ingénieurs du constructeurs japonais ont certainement appris des petites erreurs de la première génération. Présenté à l'occasion du Salon de Los Angeles puis, en Europe, au Salon de Genève, le nouveau CX-5 bénéficie maintenant d'un statut d'élève confirmé et Mazda se devait de transformer l'essai une bonne fois pour toute.

Il faut dire que la concurrence est féroce dans ce segment, notamment en Europe où les allemands sont toujours les plus costauds à ce niveau et où les constructeurs français commencent à décocher leurs premières flèches avec des voitures abouties et largement au niveau des standards dans le secteur des constructeurs généralistes. Mazda, qui se situe dans ce secteur également, aura donc fort à faire avec son nouveau CX-5 pour espérer convaincre une clientèle qui bénéficie d'une offre pléthorique sur les SUV de segment C.

Essai Mazda CX-5 2018

Gain d'agressivité

D'un point de vue esthétique, le nouveau CX-5 se veut plus agressif avec notamment ce décrochage entre le capot et la calandre qui lui confère un aspect reptilien. C'est très réussi, tout comme le cerclage chromé de la calandre, plutôt bien dessiné et qui n'en fait pas trop contrairement au DS 7 Cro...