En Europe, les Pays-Bas se démarquent de leurs voisins par de nombreuses particularités, parmi lesquelles un nombre impressionnant de moulins à vent, une présence en masse de caravanes sur les autoroutes et surtout un taux très élevé de citoyens qui pratiquent le cyclisme de façon assidue.

Selon une étude récente, réalisée par l'association Fietsberaad, non moins de 26 % de la population néerlandaise utiliseraient de façon régulière une bicyclette, ce chiffre grimpant même à 40 % dans les grandes villes, soit plus d’une personne sur trois ! La lanterne rouge en la matière n’est autre que la Grande-Bretagne avec seulement 2%...

Mais qui dit nombreux vélos dit forcément accidents en hausse, et ce même si les Pays-Bas disposent d’une infrastructure cyclable performante et très répandue. En outre, et c’est notamment le cas à Amsterdam, l’augmentation exponentielle du nombre de cyclistes n’est pas sans poser de redoutables problèmes d’urbanisme, avec des pistes devenues trop petites qui concourent du coup à générer des embouteillages de vélos. Un comble.

A lire aussi : Vidéo - Volvo lance une nouvelle génération de sièges auto

Si cet écueil n’a pas encore été solutionné, un comité de cyclistes local propose néanmoins de d’ores et déjà s’attaquer à une problématique récurrente : les automobilistes qui ouvrent leur portière de voiture sans regarder si un cycliste arrive dans leur dos. Une source d’accidents que ce comité propose de contrer en adoptant The Dutch Reach, une technique qui consiste à ouvrir sa portière de la main droite (au lieu de la gauche) et qui vous oblige du coup à vous retourner dans la bonne direction. Simple comme bonjour mais d’une redoutable efficacité !

Enseignée lors du permis de conduire, cette technique The Dutch Reach est à découvrir en vidéo.