Le Japonais se désolidarise de l'Américain.

Début 2010, le constructeur nippon a investi quelques deniers dans l’entreprise Tesla. Les deux constructeurs ont collaboré pour concevoir des modèles électriques comme le Toyota RAV4 EV. Alors que la firme nippone détenait environ 3 % du constructeur Tesla, Toyota a cédé une partie de ses participations en 2014.

Dans le cadre d’une révision de ses investissements périodiques, le constructeur japonais a vendu le restant de ses actions à la fin de l’année 2016. Un porte-parole de Toyota rapporte : "Notre partenariat de développement avec Tesla a pris fin il y a quelque temps déjà, et comme il n'y a pas eu de nouveaux développements sur ce plan. Nous avons décidé qu'il était temps de vendre le reste de la participation."

Lire aussi:

Ainsi, Toyota a vendu la totalité des 50 millions de dollars que la marque a investit en 2010. Cette opération n’est pas anodine puisque le constructeur entend bien s’attaquer au marché de l’électrique. En novembre dernier, Toyota a annoncé le développement et la commercialisation d’une flopée de voitures électriques. Tesla a donc un nouveau concurrent qui n’est autre que le premier constructeur automobile au monde et ex-actionnaire.

Ceci dit, Toyota souhaite poursuivre le développement des voitures hybrides. Les voitures à hydrogène ne seront pas abandonnées mais le marché n’est pour le moment pas prêt à rouler avec ce type d'énergie, la faute à un réseau de distribution marginal.  

Lire aussi:

Source: La Tribune

Faites partie de quelque chose de grand