Petit souci de ceinture de sécurité pour le SUV suédois.

Roi dans le domaine de la sécurité depuis de nombreuses années, Volvo n'est pas infaillible. Preuve en est, cette petite campagne de rappel qui va intervenir aux États-Unis concernant le XC90. En effet, la voiture comporte un petit défaut de fabrication au niveau de la ceinture de sécurité comme le rapporte la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration), un nom barbare sous lequel se cache l'agence fédérale en charge de la sécurité routière.

Le problème technique ne concerne pas la ceinture de sécurité en elle-même, mais bien un petit composant appelé "Micro Gas Generator". Il s'agit d'un petit élément dissimulé au sein de l'écarteur de la ceinture de sécurité qui, en cas de collision, pourrait devenir un projectile. Ce défaut ne concerne pas toutes les ceintures, mais seulement celle du siège de droite de la troisième rangée.

À l'heure actuelle, comme le précise l'agence fédérale, toutes les voitures ne sont pas touchées par ce défaut. Il concerne uniquement 1305 voitures sur les 32'000 vendues l'année dernière, et seulement en Amérique. Ce n'est pas le premier rappel pour le Volvo XC90 qui plus est, il avait été rappelé l'année dernière pour deux autres problème : un souci lié à la ceinture de sécurité une nouvelle fois, et un second au niveau des airbags rideaux (les S90 et V90 étaient aussi concernées).

Lire aussi :

Les rappels débuteront à partir du mois d'août prochain, et seulement dans les concessions locales. Précisons également que le nombre de véhicules rappelés est relativement faible, mis en perspective aux 2363 XC90 vendus rien que le mois dernier en Amérique.

Source : Carscoop