Une exposition au musée Audi d'Ingolstadt jusqu'au 4 mars.

Audi et l'aluminium, c'est une histoire qui remonte à longtemps. Par exemple avec la Type K de 1923 dont le moteur 3.6 litres était équipé d'un bloc-cylindres en aluminium. Et c'est justement pour mettre en avant sa longue histoire avec ce métal connu pour sa légèreté que le musée Audi d4ingolstadt, en Allemagne, consacre une exposition complète à certaines de ses voitures les plus emblématiques. Et faisant la part belle à l'aluminium, évidemment.

 La plus impressionnante de toutes et la pièce maîtresse de cette exposition est sans hésitation le concept Avus Quattro, présenté au salon de Tokyo de 1991. Cette supercar qui embarquait un énorme W12 6.0 litres développant plus de 500 chevaux ne pesait que 1250 kilos. De quoi expédier, avec ses quatre roues motrices, le 0 à 100 km/h en seulement trois secondes et annoncer une vitesse de pointe de 334 km/h.

Si ce prototype n'est jamais allé jusqu'à la série, le châssis Audi Space Frame utilisé a servi sur de nombreuses voitures par la suite, comme l'ASF Concept de 1993 qui préfigurait de manière assez fidèle la première A8. Il est d'ailleurs également exposé.

En 2002, c'est l'Audi A2 qui a été présentée avec une carrosserie aluminium dans sa configuration la plus légère, laquelle pesait 895 kilos. Ce qui n'aura pas suffit pour assurer son succès, loin de là. Le modèle sera même arrêté en 2005. Et puis s'expose également cette Audi R8 5.2 Quattro, un showcar de 2009, tout d'aluminium vêtu.

Toutes ces autos sont à retrouver à l'Audi Museum d'Ingolstadt jusqu'au 4 mars 2018.

Exposition aluminium à l'Audi Museum d'Ingolstadt