Tous les segments ne peuvent pas en dire autant !

C'est à l'occasion du Salon de Genève 2018 que le cabinet Deloitte a dévoilé quelques données intéressantes sur la santé de l'automobile française. Parmi elles, des informations au sujet des utilitaires légers.

On apprend ainsi que les modèles français du segment connaissent un énorme succès à l'échelon européen, à l'heure où certains autres modèles peinent à se vendre en nombre en dehors des frontières de l'Hexagone. Renault a son Kangoo, Citroën son Berlingo et Peugeot avait son Partner, remplacé par le Rifter.

Peugeot Rifter (2018) shooting studio

"Les véhicules utilitaires légers (VUL) jusqu'à 3,5 tonnes sont notamment utilisés pour le transport de marchandise ou comme véhicules de chantier dans le bâtiment. Sur ce marché en Europe, la part de marché des constructeurs français atteint 35%, alors qu'elle n'est que de 20% sur les voitures particulières", selon les chiffres livrés par le cabinet Deloitte à Genève.

Vous aurez rapidement fait le calcul : les utilitaires tricolores se vendent 15% de mieux que les autres autos françaises, ce qui est assez impressionnant. Pour autant, le savoir-faire national en la matière n'est plus réellement à démontrer, puisque certaines plates-formes servent aussi à la production de modèles d'autres marques, comme Opel chez PSA, à titre d'exemple.

Lire aussi :

 

Galerie: Peugeot Rifter (2018) shooting studio