McLaren a présenté un cabriolet léger et racé !

Comme prévu dans son plan de route, McLaren a présenté la version cabriolet de sa dernière supercar, la McLaren 720S Spider. Si l'avant est entièrement identique à celui de la version coupé, l'arrière de la bête et le prolongement du toit ont été logiquement revus. Le double bossage arrière, qui vient épouser la forme des appuie-têtes, est en fibre de verre, tandis que le hard-top rétractable est en fibre de carbone et peut recevoir lui aussi un panneau en verre électrochromatique.

Le toit est rétractable à une vitesse allant jusqu'à 50 km/h et l'opération se fait en 11 secondes. En faisant un toit en carbone, McLaren n'a pas eu besoin de le renforcer outre mesure et a pu ainsi conserver un poids quasiment identique à celui de la version Coupé. Pour le reste, on retrouve les ingrédients de la version initiale avec ses larges entrées et sorties d'air permettant au flux de circuler autour de la voiture de la manière la plus efficiente possible.

Galerie: McLaren 720S Spider

Sous le complexe capot, on retrouve là aussi le V8 4.0 litres biturbo déjà utilisé sur la McLaren 720S, qui développe évidemment 720 chevaux et 770 Nm de couple. Jumeau mécanique de la 720S, le Spider reprend aussi la transmission à double embrayage et à 7 rapports. Le châssis en carbone est le Monocage II-S, conçu pour la 720S, et reprend donc sa légèreté, sa rigidité et sa solidité. Comme nous vous le disions, c'est comme ça qu'il est l'un des rares cabriolets à ne pas avoir pris trop de poids par rapport à la version initiale.

McLaren 720S Spider
McLaren 720S Spider

Il affiche en effet 1332 kilos sur la balance, contre 1283 pour la version non convertible. Du côté des performances, on atteint des chiffres similaires avec 341 km/h en vitesse de pointe, et un 0 à 100 km/h abattu en 2.9 secondes. Le tarif enfin, la McLaren 720S Spider s'affiche à un tarif de 282'500 euros et les livraisons débuteront en mars 2019.