Lawrence Stroll, que vous devez sans doute connaître si vous suivez la F1, préparerait une offre pour acquérir des parts chez Aston Martin.

D'après des informations obtenues de la part de nos confrères de chez Autocar, suite à une enquête menée en collaboration avec RaceFans.net, Lawrence Stroll serait sur le point de faire une offre pour acquérir une participation majeure au sein d'Aston Martin. Si vous suivez avec assiduité l'actualité de la Formule 1, vous devez sans doute connaître Lawrence Stroll, le nouveau propriétaire de Racing Point F1 Team où courent Sergio Pérez et un certain... Lance Stroll, le fils de Lawrence. Avec une fortune estimée à plus de deux milliards de livres (soit environ 2,4 milliards d'euros), Lawrence Stroll est un homme d'affaires canadien qui a construit sa richesse en important au Canada des marques comme Pierre Cardin et Ralph Lauren. Il possède également des parts chez Tommy Hilfiger ou encore Garrard & Co. Ce dernier est aussi connu pour son impressionnante collection de Ferrari classiques.

Une affaire déjà rondement menée ?

Lawrence Stroll serait à la tête d'un consortium pour prendre le contrôle d'Aston Martin, persuadé qu'il peut tirer parti de la valeur actuelle de la marque et de sa gamme de produits renouvelés, notamment grâce aux ventes anticipées du nouveau SUV de la marque, le DBX. Autre point commun qui pourrait bien arranger Lawrence Stroll, la présence d'Aston Martin du côté de Silverstone (la marque y possède un "Driving Experience", comme Porsche au Mans), là où se trouve le siège de Racing Point F1 Team. Pour rappel, le véritable siège d’Aston Martin se trouve à Gaydon, dans le Warwickshire, en Angleterre.

Communication verrouillée

Aston Martin a été contacté par nos confrères de chez Autocar, mais la marque n'a pas souhaité faire de commentaires. En effet, en tant que société cotée en Bourse, Aston Martin est soumis à une réglementation stricte en ce qui concerne les annonces officielles concernant le marché boursier et serait obligé de confirmer si une offre publique d'achat officielle avait été réellement lancée. Toutefois, cette information a eu un effet bénéfique sur le cours de l'action puisque celle-ci a augmenté de près de 20 % sur une seule journée. De son côté, Lawrence Stroll, contacté par RaceFans.net, a refusé de commenter l'information également. Pour rappel, aujourd'hui, Aston Martin est détenu par un consortium mené par David Richards, John Sinders et deux sociétés koweïtiennes Investment Dar et Adeem Investment.

Galerie: 2019 Aston Martin DBS Superleggera essai