Et la plaque d'immatriculation alors ?

Récemment sont apparues sur les internets les photos de Zlatan Ibrahimovic, footballeur suédois actuellement numéro 21 du Milan AC, au volant de sa Ferrari Monza SP2. Une petite escapade dans les rues de Stockholm en speedster avant de retourner en Italie, quoi de plus normal ?

Si ce n'est qu'évidemment la dernière biplace de la firme de Maranello n'est pas franchement la meilleure voiture pour passer inaperçu. Et que de là est née une polémique...

Pas de plaque d'immatriculation ?

L'attaquant en effet ne pensait sûrement pas en sortant son bolide qu'il serait attaqué sur la situation administrative de sa voiture ! Un journal sportif espagnol a en effet rapporté le fait que la voiture dans laquelle il a été vu n'était pas immatriculée...

... Et que ce défaut d'immatriculation a coûté à Zlatan une amende puisqu'il a été arrêté par les forces de police de la ville. La nouvelle a ensuite été confirmée par l'agence suédoise des transports, avant de faire le tour du monde en quelques heures.

Performances incroyables

Les photos de Zlatan dans son dernier joujou sont surtout l'occasion de revenir sur ce modèle ultra-exclusif. Les SP1 et SP2 affichent toutes deux des performances stupéfiantes. La vitesse de pointe est de 300 km/h, tandis que d'accélérer de 0 à 100 km/h ne prend que 2,9 secondes. Il ne faut également que 7,9 secondes pour atteindre 200 km/h, départ arrêté. Des super performances qui s'expliquent notamment par son faible poids de seulement 1500 kilos. 

Pour rappel sous le long capot se cache un V12 de 6496 cm3 développant 810 chevaux et 720 Nm de couple.

À noter enfin pour l'anecdote qu'une collaboration avec les stylistes Loro Piana et Berluti propose également aux propriétaires un ensemble de pilote composé d'une combinaison, d'un pull, d'un casque, de gants, d'un foulard et de chaussures. Peut-être le meilleur moyen pour le grand Zlatan de passer un peu plus inaperçu la prochaine fois !