Il y a peu de chances que vous connaissiez ce véhicule, pourtant, il a tout pour devenir culte comme son sosie américain !

Ce qui est bien avec l'histoire automobile, c'est qu'on fait des découvertes tous les jours. Et aujourd’hui, nous vous proposons de vous replonger sur un modèle peu connu, du moins ici en Occident. Vous pouvez sans doute citer une dizaine de véhicules militaires français. Il est probable que vous puissiez en citer 10 autres ayant servi sous la bannière étoilée. Mais sauriez-vous citer des véhicules de l'armée japonaise ?

Nous vous proposons donc de découvrir une voiture qui a servi le pays du Soleil-Levant, et qui s'est également vendu en nombre très limité sur ce même sol. Parés pour une plongée dans les années 90 ? Voici le Toyota Mega Cruiser. 

Outre son apparente ressemblance extérieure avec un Hummer H1, le Mega Cruiser propose des capacités tout-terrain absolument bluffantes. Avec 42 centimètres de garde au sol, il offre largement de quoi faire pour les quelques possesseurs privés de ce monstre.

Seulement 132 voitures (camions ?) seront achetées par des particuliers entre 1996 et 2001. Au Japon, il existe une taxe sur la taille des voitures (d'où les toutes petites "kei car"), mais aussi un système de malus basé sur le poids du véhicule. Il suffit d'imaginer comment un parpaing comme ce 4x4 a dû être taxé s'il était acheté pour un usage privé : 14'505 yens (120 euros) pour le poids (à raison de 5000 yens, soit un peu moins de 42 euros, par tonne) et 76'500 yens (630 euros) de malus à cause du moteur turbodiesel de 4,1 litres de cylindrée.  

Ce "petit" 4 cylindres produisait 150 chevaux. Couplé à ce moteur, on retrouve une boîte automatique à 4 rapports avec 3 différentiels pour se sortir des plus mauvaises passes.

Évidemment ces taxes énumérées ci-dessus s'ajoutent aux 9'620'000 de yens (environ 80'000 euros) au catalogue. Une broutille dites-vous ? L'équivalent du SMIC au Japon se situe aux alentours de 112'000 yens (entre 900 et 1100 euros) par mois...

Toyota Mega Cruiser
Toyota Mega Cruiser
Toyota Mega Cruiser

Long de 5,1 mètres, large de 2,2 m et faisant un peu plus de 2 mètres de haut, c'est le plus gros 4x4 jamais produit par Toyota. Nous avons bien compris que le véhicule n'était pas pensé pour être utilisé quotidiennement dans les artères les plus encombrées de la mégalopole tokyoïte. Alors quels corps d'armée ont utilisé (et usent toujours, même s'il tend à disparaître) cet incroyable véhicule ? Pratiquement tous les corps des forces préfectorales japonaises se sont équipés de ce véhicule. Mais avant ça, il a d'abord rejoint les rangs des Forces japonaises d'autodéfense puisque c'était là son destin.

Toyota Mega Cruiser
Toyota Mega Cruiser

Ensuite, les pompiers, la police, les douanes, les services forestiers et les services de secours (notamment ceux des périodes de crises, comme les ouragans et les typhons) se sont équipés de cette machine. Avec un tel gabarit, il serait facile de penser que ce véhicule est incontrôlable, et très difficile à manier. Certes, ce n'est pas une Smart. Mais Toyota a pensé à équiper le modèle de 4 roues directrices. Ingénieux n'est-ce pas ? 

Dans sa version carrossée, il ressemble à un véhicule "normal" : 5 portes, 6 places et 750 kilos de charge utile. À ceci près qu'à l'intérieur, il n'y a pas 3 rangée de sièges ou un système de bancs dans le coffre, mais seulement deux rangées avec une incroyable banquette de 4 places à l'arrière. 

Côté carrosserie, l'armée a eu son lot de véhicules spéciaux : du véhicule de transport de troupe sans toit au lance-missile sol-air, le Mega Cruiser a été adapté de nombreuses fois.

Toyota Mega Cruiser
Toyota Mega Cruiser
Toyota Mega Cruiser

25 ans après le lancement de sa production (et 18 après la fin de sa production, qui a eu lieu en 2002) le Mega Cruiser reste une pièce rare. Trouver un modèle BXD20, la déclinaison particulière, est une prouesse compliquée qui demande de passer des heures sur des sites japonais internet japonais, mais ce n'est pas impossible. Quelques annonces sont trouvables pour des tarifs affolant. 

Comptez $150'000 (130'000 euros) pour un modèle de 2001 avec seulement 5000 kilomètres au compteur par exemple. Il sera plus aisé de trouver un véhicule reconditionné de l'armée, là encore il faudra être patient et chercher un peu partout à travers le Japon, mais aussi en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande). Comme le véhicule n'a jamais été pensé pour sortir du territoire japonais, il n'existe qu'en version conduite à droite.