Elon Musk l'affirme, c'est pour cette année le niveau 5 !

Lors de la World Artificial Intelligence Conference (WAIC), Elon Musk a annoncé : "Je reste convaincu que nous aurons achevé cette année la fonctionnalité de base pour l'autonomie de niveau 5" et donc que, lentement mais sûrement, la marque arrive vers sa vision du futur de l'automobile.

Alors, annonce fumante ou bien véritable info ? Il est difficile de déterminer à quel point la marque est proche d'un système autonome, il y a fort à parier qu'Elon Musk ne se vante pas sur du vent, néanmoins, il faut saisir l'information avec des pincettes. Depuis que Tesla est devenu la première capitalisation boursière du secteur automobile à Wall Street, chaque mot de l'excentrique milliardaire peut faire transpirer les marchés.

Toutefois, il est bon de rappeler ce que représente le niveau 5 en terme de conduite autonome. Le sujet se définit de cette manière : "Un système de conduite automatisé (SCA) sur le véhicule peut faire toute la conduite en toutes circonstances. Les occupants humains ne sont que des passagers et n'ont jamais besoin de s'impliquer dans la conduite". Donc qu'une voiture autonome de niveau 5 n'a pas besoin de pédales, ni de volant. Le système est très impressionnant mais il va avoir du mal à se faire accepter.

En parallèle de ça, il faut garder à l'esprit que, pour l'instant, le plus haut niveau d'autonomie atteint sur une voiture de série est le niveau 2, avec des systèmes qui peuvent facilement passer au niveau 3 quand tout sera prêt aussi bien chez les constructeurs que d'un point de vue légal. Une fois tout ça pris en compte, les propos d'Elon Musk peuvent sembler fantaisistes.

Le niveau 5 va arriver un jour ou l'autre et il y a de fortes chances pour que le premier à proposer cette solution soit Tesla. Y arrivera-t-elle en 2020 ? Difficile à dire, mais pour une marque née il y a 17 ans, le chemin parcouru est plutôt impressionnant alors pourquoi ne pas y croire ! Toutefois, les grands noms de l'industrie (et les géants de la tech également) travaillent d'arrache-pied pour revenir et dépasser l'entreprise californienne. La concurrence sera rude, mais Tesla devrait réussir à tenir bon.