L'utilisation d'écouteurs ou d'un casque audio peut faire augmenter le temps de réaction de quatre secondes.

Les écouteurs sont un accessoire indispensable pour la plupart d'entre nous. Ils sont régulièrement portés en marchant dans la rue, en faisant du vélo et parfois en conduisant, même si c'est désormais interdit. C'est évidemment un bon moyen de s'isoler de la pollution sonore extérieure, mais, le revers de la médaille, c'est que ces écouteurs et ces casques audio portés dans la rue nous isole peut-être un peu trop.

Et justement, dans quelle mesure leur utilisation peut-elle modifier notre niveau d'attention ? Cette question a également été posée par Ford, qui a mené une étude spécifique dans le cadre du programme "Share The Road". Les résultats sont ceux auxquels on pouvait s'attendre : le port d'écouteurs nous coupe réellement du monde.

L'étude commandée par Ford a porté sur 2000 personnes vivant en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. La plupart des participants ont admis avoir utilisé leurs écouteurs en se déplaçant dans la rue. 56 % d'entre eux ont déclaré avoir risqué au moins une fois un accident ou ont directement été impliqués dans un accident. Parmi eux, 27 % portaient des écouteurs au moment des faits.

Pour tester la différence entre les deux situations (l'une avec et l'autre sans écouteurs), Ford a développé l'application "Share The Road : Safe And Sound" pour smartphones afin de mesurer le temps de réaction pour repérer les dangers, comme l'arrivée d'une ambulance derrière nous ou encore celle d'un scooter.

L'application utilise la technologie 8D et la réalité virtuelle pour permettre une expérience immersive aussi proche que possible de la réalité. N'hésitez pas vous-même à en faire l'expérience, l'application est accessible en suivant ce lien.

Si vous souhaitez l'essayer vous-même, nous vous recommandons de porter des écouteurs pour obtenir des sensations plus proches de la réalité. La même situation est testée d'abord avec et ensuite sans musique. Comme vous pouvez le constater, les résultats sont assez prévisibles. En moyenne, le temps de réaction des participants avec de la musique dans les oreilles est supérieur de 4,2 secondes par rapport à ceux n'ayant pas de musique.

Globalement, cette étude enfonce quelques portes ouvertes, même si le fait de mettre en évidence des données chiffrées donne plus de relief aux recherches effectuées. L'application est en revanche plutôt bien faite et permet de se rendre compte du danger, un danger d'une manière générale toujours présent lorsque vous êtes dans la rue, à vélo, en scooter ou en voiture, mais amplifié avec des écouteurs.