Essai Jeep Renegade restylé - La Jeep des centres-villes

Présenté en 2014, le Renegade a su trouver sa place dans le difficile segment des SUV citadins. Avec plus de 73'000 exemplaires vendus sur le Vieux Continent en 2017, il est tout simplement le SUV Jeep le plus vendu. Ce succès, il le doit probablement en grande partie à sa bouille attachante qui le distingue clairement de ses rivaux, en général plus consensuels. Par conséquent, lorsque le moment du restylage de mi-carrière est arrivé, la plus italienne des marques américaines a demandé à ses designers d'avoir la main légère et de rafraîchir le dessin sans trop en faire, avec l'idée de s'inspirer du Wrangler notamment.

La mise à jour n'est s'est pas limitée à un coup de bistouri sur lequel nous reviendrons ultérieurement. Elle s'est également traduite par d'importants changements dans la palette de motorisations. Jeep a introduit deux nouveaux moteurs essence, un trois-cylindres 1,0 litre essence de 120 ch et un quatre-cylindres 1,3 litre de 150 ou 180 ch. Ils remplacent les anciens 1,4 litre de 140 et 170 ch et le 1,6 litre E.Torq de 110 ch. Côté diesel en revanche, c'est le calme plat, puisque Jeep a reconduit les trois blocs déjà connus, à savoir le 1,6 litre de 120 ch, et le 2,0 litres de 140 ou 170 ch. Simplement, ceux-ci sont maintenant pourvus d'un catalyseur à réduction sélective afin de répondre aux exigences des normes Euro 6/D .

À tout cela il faut aussi ajouter quelques petits changements à l'intérieur et l'apparition de nouveaux équipements, notamment de sécurité....