Lancé en 2014, le petit tout-terrain américain est-il toujours dans le coup sur un segment de plus en plus concurrentiel ?

Jeep fait partie de ces marques qui ne renient pas leurs origines et leurs traditions pour quelques pourcentages de parts de marché supplémentaires. Même si la firme américaine a dû bien évidemment rentrer dans le rang pour assurer sa pérennité, jamais elle n'a fait de compromis sur ses valeurs. Le Renegade en est peut-être la parfaite interprétation.

En effet, là où tous les SUV de segment B adoptent pratiquement les mêmes lignes, le Renegade se veut différent et plus ancré dans l'ADN de la marque. Son style cubique et sa bouille sympathique ont d'ailleurs su séduire, depuis 2014, pas moins de 20'000 clients dans l'Hexagone. Malgré des dessous similaires à ceux d'une Fiat 500X (les deux modèles sont fabriqués sur la même chaîne de montage à Melfi, en Italie), alliance de marques et diminution des coûts obligent, Jeep a tout de même réussi à en faire un vrai petit tout-terrain, aussi à l'aise en zone urbaine que sur portions un peu plus sinueuses.

Jeep Renegade 2018

Identité préservée

Si les voitures à l'aspect cubique ont parfois tendance à être comparées à des armoires à glace, plus pratiques à défaut d'être élégantes, le Renegade est sans doute l'exception qui confirme la règle en matière d'automobile. On se souvient des Nissan Cube ou autres Daihatsu Materia par exemple, des voitures aux formes rectilignes qui conjuguaient à la fois très mal esthétisme et habitabilité. Des voitures que l'on espère ne jamais revoir mais qui, dans l'esprit, nous font un peu penser au Renegade.

Mais sur la Jeep, les designers ont réussi à rendre cet aspect, d'habitude peu élégant, plutôt sympathique en jouant justement avec les codes esthétiques de la marque. Ses optiques rondes et sa calandre à sept fentes lui confèrent un aspect enjoué et amusant qui nous donnent presque envie de jouer avec lui. Ce côté ludique, c'est certainement ce qui plaît le plus à sa clientèle, tout en sachant qu'on se trouve à bord d'une Jeep, c'est-à-dire dans un environnement plutôt robuste et qualitatif qui devrait plutôt bien résister aux affres du temps.

En termes de dimensions, le Jeep Renegade mesure 4,26 mètres en longueur, 1,81 mètre en largeur, 1,67 en hauteur et 2,57 mètres en empattement. Par rapport à ses principaux concurrents sur le marché français, le Renegade est plus long de 14 centimètres qu'un Renault Captur ou encore plus long de 10 centimètres qu'une Peugeot 2008. L'américain se frotte également au Mazda CX-3 (4,27 mètres), au Mini Countryman (4,30 mètres), à l'Audi Q2 (4,19 mètres) et au Suzuki Vitara (4,18 mètres).

Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018

Habitabilité au rendez-vous ?

Si l'extérieur est plutôt extravagant, l'intérieur est en revanche un peu plus conventionnel. Rien de rédibitoire et c'est même tout à fait compréhensible puisqu'un Renegade ne peut certainement pas offrir la même rusticité qu'un Wrangler. On apprécie néanmoins les nombreux clins d'oeil à la marque dissimulés un peu partout dans l'habitacle : dessin de la Jeep Willys sur le pare-brise, calandre Jeep derrière le rétroviseur intérieur et dans le coffre ou encore le tracé de la piste d'essai Jeep dans le désert de Moab.

Cette version 2018 offre quelques nouveautés dont l'intégration d'un système Uconnect sur écran de 8,4 pouces. Ce système à la fois ergonomique et de bonne qualité graphiquement parlant permet également la restranscription d'Apple CarPlay et de Android Auto. Concernant la qualité de fabrication d'une manière générale, cela semble sérieux et robuste, bref tout ce que l'on attend d'une Jeep. Ne vous attendez pas à des plastiques moussés surpiqués ou encore à des éléments gainés de cuir, pour cela, il vous faudra vous tourner vers la concurrence germanique et vers votre banquier pour une petite rallonge sur votre crédit.

Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018

En termes d'habitabilité, contrairement à ce que l'on pourrait penser du fait de ses formes extérieures, le Renegade n'est pas le plus accueillant de la catégorie. Les rangements sont malheureusement un peu trop rares à l'intérieur et le coffre n'est pas des plus spacieux avec seulement 351 litres. À titre de comparaison, la Peugeot 2008 propose le même volume de coffre avec pourtant 10 centimètres de moins en longueur. Par contre, concernant la modularité, le Renegade en laisse plus d'un sur le côté avec une banquette arrière rabattable en deux parties, un siège passager rabattable à plat pour le transport d'objets plutôt longs ou encore un double plancher de coffre. Précisons également que moyennant 600 euros supplémentaires, vous pouvez recevoir les réglages électriques pour les deux sièges avant. C'est assez rare pour le souligner puisque la concurrence, en général, propose le réglage électrique uniquement pour le siège conducteur.

Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018

Une vraie Jeep dans l'âme ?

Pour notre session d'essai, nous bénéficions d'une version Trailhawk qui implique, en France, obligatoirement le moteur diesel quatre cylindres 2,0 litres MultiJet de 170 chevaux (à 3750 tr/min) et 350 Nm de couple (à 1750 tr/min). Le moteur est indexé à une boîte automatique à neuf rapports et à une transmission intégrale Jeep Active Drive Low. Avec 1548 kilos à vide sur la balance, les 170 chevaux ne sont pas de trop, surtout avec une transmission 4x4 et une boîte automatique qui font gagner plus d'une centaine de kilos à la voiture.

En milieu urbain, là où 95% des clients du Renegade vont l'utiliser, notre version d'essai se comporte plutôt bien avec un bon confort de suspension, ferme à la compression, mais loin d'être dérangeant. Cela aurait pu être encore mieux avec une assise un poil plus confortable. La direction n'est pas précise pour un sou mais participe au bon confort général de la voiture. Pour le moment, nous retrouvons bien des caractéristiques de conduite propres à Jeep.

Jeep Renegade 2018
Jeep Renegade 2018

Le moteur diesel, qui n'est plus vraiment en odeur de sainteté dans nos contrées, fait le job, offre de belles relances et est indexé à une boîte automatique à neuf rapports assez douce et rapide. L'alliance est réussie. On regrette simplement les claquements propres aux moteurs diesel omniprésents, même quand la mécanique est à température. Le Renegade ne bénéficie pas de palettes au volant malgré sa boîte automatique, mais cela ne nous a pas vraiment gênés tant la boîte gère bien et intelligemment ses passages de rapports.

Notre version d'essai étant équipée de la finition Trailhawk, c'est-à-dire le modèle le plus baroudeur, notre monture gagne quelques centimètres de garde au sol et quelques degrés au niveau des angles d'attaque et de fuite par rapport aux finitions standards. De ce fait, la garde au sol est de 210 millimètres, l'angle d'attaque de 30,5°, l'angle ventral de 25,7° et l'angle de fuite de 34,3°. Dans les faits, cela donne indéniablement le SUV le plus à l'aise de sa catégorie en dehors des sentiers battus. Le Renegade ira plus loin que la majorité de ses concurrents avec une aisance assez déconcertante. Bien entendu, ne vous attendez pas à faire ce que vous faites peut-être avec un Wrangler, mais le Renegade bénéficie d'aptitudes surprenantes pour sa petite taille. Là encore, Jeep ne renie pas ses origines.

Jeep Renegade 2018

Conclusion, prix et consommations

Disponible à partir de 19'100 euros, notre version d'essai est affichée à plus de 40'000 euros avec pratiquement toutes les options. Inutile de vous préciser qu'il dépasse largement ses concurrents généralistes comme la Peugeot 2008 et le Renault Captur. En revanche, il bénéficie de bien plus d'équipements, ce qui justifie un tarif plus élevé. Au final, il s'inscrit dans ce segment au niveau des deux premiums, c'est-à-dire face au Mini Countryman et à l'Audi Q2, tout en s'affichant nettement moins cher. Malheureusement, notre version d'essai est plombée en France par un malus de l'ordre de 2453 euros pour des rejets de CO2 de 151 g/km.

Lire aussi :

Durant notre parcours routier, nous avons relevé une moyenne oscillant autour de 7,3 l/100 km, de bons chiffres compte tenu de son poids. Au final, le Renegade est une auto de qualité, qui n'a surtout pas renié ses origines pour se fondre dans le décor des SUV de segment B. Le Renegade est une vraie Jeep dans l'âme et à su séduire un nouveau public habituellement orienté sur le segment premium. L'essai est donc transformé pour ce Renegade, espérons que la nouvelle version prévue pour la fin de l'année soit dans la même lignée.

Photos : Jeep

 
Points positifs Points négatifs
Consommations maîtrisées Assise un poil ferme
Moteur volontaire Moteur diesel trop bruyant
Modularité bien pensée Coffre trop juste

Jeep Renegade Trailhawk - 2,0 litres MultiJet 170 chevaux BVA9 4x4

Motorisation Diesel MultiJet, 4 cylindres en ligne, 1956 cm³, turbo, injection directe
Puissance 170 chevaux / 350 Nm
Transmission Boîte automatique à neuf rapports
Type de transmission Intégrale
0-100 km/h 8,9 secondes
Vitesse de pointe 196 km/h
Poids 1548 kg
Volume de coffre 351 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 6,9 l/100 km / Extra-urbain : 5,1 l/100 km / Mixte : 5,8 l/100 km
En vente 2014
Prix de base 19'100 €
Prix de la version testée 40'800 €

Jeep Renegade (2018)