Lancée en 2013, la Peugeot 2008 est techniquement basée sur la 208 : à empattement identique, celle qui n'est en réalité qu'une version break de la Peugeot 208, avec une capacité de chargement plus généreuse, a adopté un positionnement de crossover urbain afin de la rendre plus attractive, et ainsi booster ses ventes face à sa principale concurrente : la Renault Captur. Pari réussi pour la marque au Lion, puisque la 2008 a été commercialisée à plus de 600'000 exemplaires à travers le monde, se hissant sur le podium de son segment.

À lire : Essai - Peugeot 208 1.6 BlueHDi 120 : citadine sobre et polyvalente

Au printemps 2016, la 2008 s'offre une petite mise à jour de mi-carrière, et modifie son positionnement pour adopter celui d'un SUV plus affirmé, pour surfer sur la vague de ces véhicules baroudeurs et sportifs dont le succès commercial n'est plus à démontrer. Nous avons pris le volant d'une version GT Line, l'une des finitions les plus huppées de la Peugeot 2008, afin de découvrir le nouveau SUV urbain du Lion !

Un look de baroudeur plus affirmé

Assez haut perchée et équipée de protections en plastique noir et de sabots en aluminium, la Peugeot 2008 affichait déjà à son lancement des gènes de baroudeur, mais ce look est encore plus affirmé lors de ce restylage, avec un bouclier avant entièrement revu : celui-ci est plus imposant et vertical, avec une calandre plus ouverte embarquant l'emblème du Lion en son centre ainsi que de multiples facettes chromées, lui donnant un aspect plus chic, sportif et statutaire à la fois.

Les feux avant et arrière reçoivent un masque sombre afin de lui offrir une signature lumineuse plus sportive, et les passages de roues sont désormais équipés d'extensions d'ailes en plastique noir, pour un look encore plus "SUVisé". Sur la finition GT Line qui équipe notre modèle d'essai, les finitions chromées passent en noir, offrant à la 2008 un look "full black" contrastant parfaitement avec la teinte Rouge Ultimate ici présente. Nous retrouvons également une canule d'échappement chromée (malheureusement factice comme c'est le cas sur de nombreuses voitures aujourd'hui) à l'arrière, pour lui apporter un look plus sportif.

Essai Peugeot 2008 GT Line PureTech 110

Un intérieur ergonomique et technologique

À bord, nous retrouvons l'intérieur de la Peugeot 208, qui a inauguré en 2012 le concept du "Peugeot i-Cockpit" : si vous avez vécu sur une autre planète ces dernières années, sachez que cet intérieur a révolutionné l'ergonomie du poste de conduite d'une automobile, reléguant à la préhistoire tout ce que vous aviez pu conduire jusqu'à présent.

L'idée est simple : éliminer le superflu pour se concentrer sur les sensations de conduite et optimiser l'expérience de l'utilisateur au volant. Cela se traduit par l'arrivée d'un petit volant compact, plus maniable, qui accompagne un combiné à lecture tête haute ainsi qu'un écran tactile situé au centre de la planche de bord, débarrassée de nombreux boutons superflus. La position de conduite inédite qu'offre cet intérieur décuple le plaisir de conduite, optimise l'accès aux informations sans quitter la route des yeux, ainsi que le confort du conducteur : un savoir-faire indéniable dont a fait preuve Peugeot pour les 208 et 2008, et qui a été poussé encore plus loin sur la nouvelle Peugeot 308 ainsi que la nouvelle Peugeot 3008, présentée au public au Mondial de l'Automobile de Paris et dont nous prendrons le volant très prochainement.

Lors du restylage de la Peugeot 2008, cet écran tactile a été mis à jour avec désormais le support de MirrorLink (Android) et de CarPlay (Apple) afin de dupliquer l'écran de son smartphone directement sur l'écran tactile de la voiture, sans oublier, comme sur la 208, l'arrivée d'une caméra de recul et d'un système de freinage automatique d'urgence dénommé Active City Brake (qui ne fonctionne qu'en ville jusqu'à 30 km/h environ). Sur notre version GT Line à l'essai, nous retrouvons de nombreux éléments inspirés de la version sportive 208 GTi, avec un garnissage spécifique ainsi que des touches de rouge omniprésentes, complétées par des inserts en aluminium.

Essai Peugeot 2008 GT Line PureTech 110

Un petit SUV polyvalent mais glouton

Au volant, les qualités que nous avions apprécié sur la 208 se retrouvent bien entendu sur la Peugeot 2008 : le petit volant et la direction assistée bien dosée permettent une excellente maniabilité, le tout associé à un rayon de braquage court (5,3 mètres), un alié idéal en ville. Petite spécificité de la 2008 par rapport à la 208 : elle permet de choisir en option le Grip Control, un système de contrôle de traction électronique. En pratique, sans pour autant offrir à la 2008 une traction intégrale, il assiste le conducteur sur des surfaces où l'adhérence est dégradée (neige, boue, sable...), un petit plus au quotidien.

Sur la route, comme à l'accoutumée chez le Lion, la remontée d'informations est excellente, avec une tenue de route exemplaire et un roulis maîtrisé malgré la position haut perchée de la voiture. Le confort d'amortissement est bien dosé et le freinage ne manque pas de mordant, toutefois, un petit bémol est à signaler au niveau de la monte pneumatique : sur chaussée détrempée, l'adhérence des pneus "Mud & Snow" qui équipent notre modèle d'essai, des Goodyear Vector 4Seasons, est moins efficace que sur sol sec. Un phénomène qui ne touche toutefois pas les autres montes pneumatiques de la 2008 (sans l'option Grip Control), des pneus été plus classiques.

Sous le capot de notre version d'essai, nous retrouvons une motorisation trois-cylindres essence turbo : le 1,2 litre PureTech qui offre 110 chevaux et 205 Nm de couple. Il est associé à une boîte automatique à 6 rapports, qui s'est avérée souple et agréable à l'utilisation. En pratique, cette motorisation offre une bonne polyvalence à la 2008 : elle est à l'aise sur tous les terrains, que ce soit en ville ou sur autoroute, avec un 0 à 100 km/h abattu en 10,3 secondes. Au niveau de la consommation, Peugeot annonce une moyenne mixte à 4,8 litres/100 km : en pratique, comptez plutôt 8 litres en moyenne, et quasiment 10 litres en conditions urbaines, ce qui est tout de suite moins raisonnable pour ce petit SUV dont le terrain de prédilection est avant tout la ville.

Essai Peugeot 2008 GT Line PureTech 110

En conclusion

La Peugeot 2008 bénéficie de toutes les qualités de la 208, à laquelle elle rajoute une capacité de chargement confortable (coffre de 350 litres), ainsi qu'une banquette arrière qui offre un très pratique plancher plat une fois rabattue. Le nouveau positionnement de SUV urbain qu'adopte la 2008 restylée ne manquera pas de séduire les amateurs du genre, en quête de la référence de son segment. A l'occasion de son restylage, la 2008 s'offre quelques équipements supplémentaires, mais on regrette encore l'absence de certains, par exemple l'accès et démarrage sans clé, un petit plus bien pratique au quotidien.

Notre version PureTech 110 EAT6 à l'essai offre un agrément de conduite indéniable, notamment grâce à sa boîte automatique souple qui permet des passages de rapports fluides et rapides, mais sa consommation reste tout de même très supérieure à celle promise par les chiffres constructeur. Pour plus de sobriété, nous vous recommandons d'opter pour la version diesel BlueHDi de 120 chevaux, qui n'existe toutefois pas en boîte automatique, mais qui devra être réservée aux gros rouleurs.

Les tarifs de la gamme 2008 débutent à partir de 16'050 €, pour une finition Access équipée du 1.2 PureTech 82 ch. Pour notre version GT Line animée par le 1.2 PureTech 110 ch EAT6 à l'essai, comptez un prix d'entrée à 24'000 €, hors options.

Photos : Tran Ha / Motor1.com

 

 

Points positifs Points négatifs
Agrément de conduite et tenue de route Consommation de carburant
Volume de chargement et plancher plat Adhérence des pneus "Mud & Snow" par temps de pluie
Ergonomie du poste de conduite Pas d'accès et démarrage mains libres

Peugeot 2008 GT Line 1.2 PureTech 110 EAT6

Motorisation Essence Turbo PureTech, 3-cylindres en ligne, 1199 cm³, 12 soupapes, injection directe
Puissance 110 chevaux / 205 Nm
Transmission Traction avant
0-100 km/h 10,3 secondes
Vitesse de pointe 188 km/h
Poids 1150 kg
Volume de coffre 350 litres / 1194 litres
Places 5
Economie de carburant Urbain : 5,9 l/100 km / Extra-urbain : 4,1 l/100 km / Mixte : 4,8 l/100 km
Prix de base 16'050 €
Prix de la version testée 24'000 €

Abonnez-vous à la newsletter

Essai Peugeot 2008 GT Line PureTech 110