De petites évolutions esthétiques mais de vrais changements sous le capot.

Présenté en 2014, le Renegade a su trouver sa place dans le difficile segment des SUV citadins. Avec plus de 73'000 exemplaires vendus sur le Vieux Continent en 2017, il est tout simplement le SUV Jeep le plus vendu. Ce succès, il le doit probablement en grande partie à sa bouille attachante qui le distingue clairement de ses rivaux, en général plus consensuels. Par conséquent, lorsque le moment du restylage de mi-carrière est arrivé, la plus italienne des marques américaines a demandé à ses designers d'avoir la main légère et de rafraîchir le dessin sans trop en faire, avec l'idée de s'inspirer du Wrangler notamment.

La mise à jour n'est s'est pas limitée à un coup de bistouri sur lequel nous reviendrons ultérieurement. Elle s'est également traduite par d'importants changements dans la palette de motorisations. Jeep a introduit deux nouveaux moteurs essence, un trois-cylindres 1,0 litre essence de 120 ch et un quatre-cylindres 1,3 litre de 150 ou 180 ch. Ils remplacent les anciens 1,4 litre de 140 et 170 ch et le 1,6 litre E.Torq de 110 ch. Côté diesel en revanche, c'est le calme plat, puisque Jeep a reconduit les trois blocs déjà connus, à savoir le 1,6 litre de 120 ch, et le 2,0 litres de 140 ou 170 ch. Simplement, ceux-ci sont maintenant pourvus d'un catalyseur à réduction sélective afin de répondre aux exigences des normes Euro 6/D .

À tout cela il faut aussi ajouter quelques petits changements à l'intérieur et l'apparition de nouveaux équipements, notamment de sécurité. Bref, le programme de remise en forme a été assez complet et le Renegade semble prêt à poursuivre tranquillement sa route. Pour savoir ce qu'il vaut vraiment, nous sommes allés le tester une journée dans le nord de l'Italie.

Essai Jeep Renegade restylé

Toujours aussi original 

Sur le plan du style, le Renegade se contente de petites évolutions qui ne changent pas fondamentalement la donne. Comme souvent, les plus marquantes se trouvent à l'avant, au niveau des phares notamment, qui ne changent pas de forme mais adoptent une toute nouvelle architecture avec signature LED. Un œil attentif remarquera aussi que les sept barrettes de la calandre ont pris un peu de volume, et que le bouclier a été redessiné afin d'accueillir de nouveaux antibrouillards. À l'arrière, les changements sont quasi-invisibles, puisque seuls le cabochon et la signature des feux évoluent. Pour être complets sur ce sujet, nous ajouterons que l'offre de jantes s'agrandit et compte maintenant sept alternatives.

Essai Jeep Renegade restylé
Essai Jeep Renegade restylé

À bord, la planche de bord est quasiment reprise à l'identique, même si quelques petites commandes changent et que de nouveaux rangements font leur apparition. Qualité des matériaux et assemblages sont dans la bonne moyenne de la catégorie. Certains détails sont biens vus, comme le petite Jeep cachée en bas à droite du pare-brise ou les tapis de sol au look volontairement rudimentaire.

L'habitabilité est convaincante, particulièrement à l'arrière où les passagers profitent à la fois d'un espace aux jambes satisfaisant et d'une belle garde au toit. Le toit panoramique présent sur notre modèle amplifie cette sensation d'espace qui n'a donc rien d'artificiel. D'une capacité de 351 litres, le coffre s'avère un peu juste. Sur ce point-là, les rivaux du Renegade font mieux en général.

Essai Jeep Renegade restylé

Un nouveau moteur convaincant

Le Jeep Renegade se montre globalement très convaincant sur la route. Le comportement routier très sain et la position de conduite en hauteur procurent ensemble une agréable sensation de sécurité. À ces qualités que nous connaissions déjà s'ajoutent celles du nouveau trois-cylindres essence délivrant 120 ch et 190 Nm de couple. Ce moteur turbocompressé est une vraie réussite. En plus d'offrir une large plage d'utilisation, il ne vibre quasiment pas (contrairement à beaucoup d'autres trois-cylindres) et affiche surtout une belle santé. Les performances, qui n'ont pas été communiquées à ce stade, nous ont paru bonnes, ou tout du moins largement suffisantes pour un modèle de ce genre. Le Renegade s'insère facilement sur voie rapide et peut effectuer un dépassement sans provoquer de sueurs froides à son conducteur. Il offre du reste des reprises satisfaisantes.

Essai Jeep Renegade restylé
Essai Jeep Renegade restylé

Bon point également pour la boîte de vitesses manuelle bien étagée, qui seconde parfaitement cette mécanique. Le maniement du levier est agréable grâce aux verrouillages francs. Le sixième rapport s'avère vraiment utile sur autoroute, où il permet d'abaisser le régime du moteur et par là même le bruit et la consommation. La consommation justement, voilà un sujet qui reste à éclaircir car pour le moment, Jeep n'a communiqué aucun chiffre. De notre côté, nous avons relevé une moyenne légèrement supérieure à 7 litres/100 km sur un parcours empruntant surtout des routes secondaires.

En dépit de cet ensemble moteur/boîte de belle facture, le Renegade préférera toujours les promenades tranquilles aux excursions menées tambour battant. Le châssis, qui n'a pas été retouché lors de ce restylage, semble privilégier en effet le confort, qui n'est pourtant pas exceptionnel, surtout avec les jantes de 19 pouces. Pénalisée par un poids coquet avoisinant les 1500 kilos, la voiture a une petite tendance à s'affaisser sur ses appuis dans les virages abordés à allure soutenue. Ce phénomène dégage une impression de lourdeur générale que ne parvient pas à enrayer un direction consistante et plutôt bien réglée.

Essai Jeep Renegade restylé

En ville, le Renegade souffre d'un rayon de braquage trop important. Il offre un bon confort... tant que les rues sont parfaitement bitumées, car les suspensions s'avèrent très sèches sur mauvais revêtement. Les épais montants de custode altèrent la visibilité du conducteur lors des manœuvres, mais la caméra de recul rattrape en partie cette faiblesse. Mis à part ces quelques défauts, ce modèle s'en sort plutôt bien en milieu urbain, offrant à la fois douceur d'utilisation, bonne insonorisation et position de conduite agréable.

Conclusion

Nous voudrions bien conclure cet essai en abordant le chapitre financier, mais cela nous est impossible, tout simplement parce que les prix du Renegade restylé n'ont pas été communiqués à l'heure où nous écrivons ces lignes. La liste des équipements prévus en France reste elle aussi à connaître. Il va falloir attendre quelques semaines avant de découvrir tout cela, puisque les ventes ne débuteront pas avant le mois de septembre.

Dans l'ensemble, le Renegade restylé se montre convainquant avec ce nouveau moteur essence. Le lancement de nouvelles motorisations essence est d'ailleurs l'élément le plus notable de ce restylage, qui devrait permettre au modèle américain de poursuivre sa route sur la voie du succès.

 
Points positifs Points négatifs
Moteur essence convainquant Confort parfois trop ferme
Boîte manuelle agréable Coffre un peu juste
Look Vision arrière limitée

 

Galerie: Photos essai Jeep Renegade restylé