Elle serait sans doute plus à l'aise avec les roues arrière directrices.

La Mercedes-Benz Classe S est une excellente routière, mais qu'en est-il sur le test de l'élan ? C'est au tour de la nouvelle génération de la berline de luxe de montrer ce dont elle est capable chez nos confrères espagnols de Km77. 

Avant d'aller plus loin, sachez que la version testée est une S400d 4Matic équipée de la suspension de série Airmatic et dépourvue de roues arrière directrices. Lors du premier passage, à 77 km/h, la Classe S échoue. Le narrateur explique que le conducteur n'est pas habitué au véhicule. 

Pour enfin obtenir un résultat correct, il aura fallu activer le mode Sport+ qui raffermit les suspensions de la grande berline. Le conducteur a aussi abaissé la vitesse de passage à 74 km/h afin de réussir le test après les échecs successifs. 

Comme indiqué en début d'article, le véhicule testé n'est pas des mieux équipés. Il serait intéressant de voir le résultat obtenu par une Classe S dotée de roues arrière directrices. Elle serait probablement plus à l'aise et pourrait passer les cônes sans les toucher à une vitesse plus élevée.

La chaîne Km77 a montré que de nombreuses voitures étaient capables de réussir ce même exercice à des vitesses un peu plus élevées. Elles ne sont toutefois pas comparables, car elles ne boxent définitivement pas dans les mêmes catégories. Certaines sont des sportives, d'autres des compactes plus légères et plus maniables. On peut par exemple citer le cas de la Toyota GR Yaris qui passe l'examen avec succès à 80 km/h.

Il est intéressant de noter que la Mercedes-AMG C 63 Coupé passe le test à 80 km/h, et que la Tesla Model 3 fait un peu mieux avec une vitesse de passage de 83 km/h.