Après une longue série de rendus numériques et de nombreuses promesses, le premier exemplaire "physique" de la RML Short Wheelbase, la voiture de sport britannique au style délicatement néo-rétro et à la mécanique dérivée de la Ferrari 550 Maranello, est enfin de sortie.

La relation avec Ferrari ne se limite pas seulement au châssis et au V12, mais s'étend jusqu'au design, qui reprend celui, iconique et célèbre, de la fameuse Ferrari 250 GT SWB.

Empattement court RML

La RML Short Wheelbase sera limitée à seulement 30 exemplaires moyennant un prix de base de 1,97 million d'euros. Elle embarque un V12 atmosphérique de 5,5 litres de cylindrée développant 486 chevaux et 568 Nm de couple. La vitesse maximale est annoncée à 290 km/h, avec un 0 à 100 km/h abattu en 4,2 secondes. La voiture pèse environ 1 700 kilos.

Les ingénieurs ont intégré des jantes classiques cerclées de pneumatiques Pirelli P Zero Rosso en 255/40 ZR18 à l'avant et 295/35 ZR18 à l'arrière. Le système de suspension embarque des amortisseurs et des ressorts signés Öhlins conçus spécialement pour la RML. Le système d'échappement a été conçu en interne et, comme vous pouvez le constater via la vidéo, cela sonne plutôt bien.

À l'intérieur, l'ensemble est évidemment haut de gamme, avec l'absence totale de plastique disgracieux. Nous retrouvons donc un choix de cuir assez conséquent, de l'Alcantara et de nombreux tissus. Le client aura l'embarras du choix. Le levier de vitesses, les pédales et chaque bouton sont fabriqués en aluminium.

Il faudra environ deux ans et demi à RML pour produire les 30 exemplaires de la Short Wheelbase, qui seront presque entièrement destinés au marché américain. Le premier modèle doit être livré à l'été 2022.