Herbert Diess, le grand patron du groupe Volkswagen, a récemment confirmé la volonté du groupe allemand d'entrer en Formule 1 avec Porsche et Audi. Cela ne se produira pas avant 2026 et l'arrivée d'un nouveau règlement (encore un) au sein de la discipline reine des sports mécaniques, avec notamment l'introduction des carburants synthétiques.

L'arrivée d'Audi et de Porsche en Formule 1 aurait certainement pu motiver d'autres constructeurs, d'autant plus que Mercedes devrait rester engagé. Et pour que la galaxie des constructeurs allemands haut de gamme soit complète, il manque évidemment BMW dans la danse.

Nos confères de BMW Blog ont ainsi voulu savoir si, du côté de Munich, un retour en Formule 1 d'ici 2026 pouvait être envisagé. Visiblement, chez BMW, le sujet n'a même pas été évoqué. En effet, d'après les déclarations du patron de BMW M, Frank Van Meel, il n'y a "aucune ambition pour la Formule 1". Suite au départ de la marque en 2009 après sa séparation avec Sauber en raison des changements de réglementations concernant les moteurs à l'époque, BMW n'a jamais envisagé de revenir en F1.

"Pour nous, il est vraiment important que la transition énergétique soit adoptée aussi vite que possible. La Formule 1 est encore en train de discuter des réglementations relatives à l'électrification. Donc, pour nous, c'était très clair. Nous nous devons d'aller plus vite que la Formule 1", a déclaré Frank Van Meel.

Au lieu de cela, BMW investit massivement au sein de sa voiture de course hybride Le Mans Daytona (LMDh), qui devrait maintenant entrer en piste pour la saison 2024, une participation en 2023 ayant été exclue. Même sans revenir en F1, BMW devra affronter le groupe Volkswagen, puisque Lamborghini, Porsche et Audi travaillent tous sur des projets LMDh. Ils seront rejoints par Acura, Cadillac, Alpine et Peugeot. Au-delà de son programme LMDh, BMW est également engagé en GT3 et GT4.