Le SUV de McLaren verra le jour. Et il pourrait voir le jour en s'associant à BMW. C'est ce que rapporte Carscoops, qui a eu l'occasion de s'entretenir directement avec Piers Scott - responsable de la communication mondiale de McLaren - lors d'un événement presse européen de la marque britannique.

Pour l'instant, la conception de cet "hyper-SUV" en est encore au stade embryonnaire, l'entreprise n'ayant pas encore décidé du design et de la plateforme. Toutefois, en ce qui concerne l'architecture, il semble que BMW pourrait être l'un des partenaires idéaux.

Les travaux en cours

Développer le modèle sur une plateforme partagée avec une autre marque est essentiel pour rendre le SUV lui-même économiquement viable. Une architecture ad hoc nécessiterait un investissement d'au moins un milliard de dollars, ce qui est beaucoup trop pour une voiture qui sera produite en faibles volumes.

McLaren Artura, l'essai en avant-première de Motor1.com

McLaren Artura, l'essai en avant-première de Motor1.com

C'est pourquoi McLaren a entamé des discussions avec plusieurs marques, dans le but de créer un SUV hybride capable d'accueillir l'un des moteurs V6 ou V8 déjà adoptés par la marque sur ses modèles.

En ce qui concerne les partenaires potentiels, M. Scott a déclaré que BMW pourrait être une option. En effet, les deux marques collaborent déjà depuis un certain temps, la société bavaroise ayant récemment fourni des batteries pour le système hybride de l'Artura. Bien qu'aucun détail n'ait été communiqué, il est concevable qu'un partenariat McLaren-BMW produise un SUV hybride rechargeable orienté vers la performance, comme le BMW XM.

Pas de SUV électrique (pour l'instant)

Pour l'instant, McLaren semble peu intéressée par la possibilité d'un SUV 100 % électrique. Scott ne voit pas de demande suffisante sur le marché pour un modèle qui serait proposé à un prix d'environ 500 000 euros, bien que cette variante n'ait pas été complètement exclue pour une étape ultérieure.

En revanche, McLaren estime qu'à partir de 2028, il sera possible d'envisager l'idée d'un SUV électrique, en s'appuyant sur les progrès réalisés en matière d'efficacité et de performance des batteries.

Pour en revenir au SUV hybride rechargeable, l'entreprise espère conclure un accord d'ici 2024 et commencer à travailler sur le modèle rapidement, qui aurait la Ferrari Purosangue en ligne de mire en termes de prix et de performances, avec des ventes d'environ 8 000 unités par an.

Galerie: McLaren Artura (2022)