La qualité est-elle un mot qui a définitivement quitté le vocabulaire des constructeurs automobiles ? On peut se poser la question au vu des nombreux rappels effectués ces dernières années et ils ne s'arrêtent plus.

Ford vient d'en lancer un nouveau. Celui-ci concerne 30 735 Mustang des années 2022 et 2023 qui pourraient avoir des problèmes de direction. Mais bonne nouvelle : la marque n'a connaissance d'aucun accident ni d'aucune blessure résultant de ce problème (applaudissez je vous prie). Cependant, pas sûr que Ford soit épargné par les critiques.

L'avis de rappel ne précise pas s'il s'agit du modèle EcoBoost ou GT. Cela semble donc s'agir d'un problème généralisé, quelle que soit la version. Un capteur de couple numérique secondaire pourrait avoir été étalonné avec une polarité inversée. C'est un terme technique pour dire que le boîtier de direction a été mal étalonné. Et comme cette Mustang utilise une direction électronique, un capteur défaillant pourrait faire osciller le volant d'avant en arrière lorsque le conducteur essaie de tourner.

Saleen-S281-1

Une Ford Mustang dont la direction bouge de manière autonome, cela ne vous rappelle rien ?

Ford précise que le volant peut "tourner d'un côté à l'autre contre la volonté du conducteur". Le constructeur automobile a donc ouvert une enquête sur le problème, fin mai, après avoir été informé par un fournisseur de ces problèmes de direction. Ford est au courant de deux réclamations de garantie potentiellement liées au problème.

Un problème vite réglé ?

Heureusement, la solution est simple. Les concessionnaires Ford devront installer une mise à jour logicielle pour le module de commande de direction assistée de la Mustang. La notification individuelle des propriétaires commencera le 5 août, mais la notification des concessionnaires est déjà en cours. Les propriétaires de Mustang ayant des questions ou des préoccupations peuvent contacter un concessionnaire ou appeler Ford au 866-436-7332.

Il s'agit du dernier rappel en date de Ford après celui qui concerne le risque d'incendie potentiel, lancé début juin. Selon le ministère américain des Transports, Ford a émis 32 rappels jusqu'à présent en 2024, affectant des millions de véhicules.