Après bientôt trois années de carrière, la Peugeot 308 va s'offrir logiquement un restylage afin de poursuivre sereinement ses bonnes ventes, mais également pour se remettre à niveau face à la nouvelle Renault Mégane qui a placé la barre assez haute. Comme le montre ces photos espion, nous avons bien la confirmation de certaines rumeurs qui annonçaient un changement au niveau de la face avant. Ainsi, comme sur les versions GT et GTi, la future Peugeot 308 verra son Lion placé au centre de la calandre en lieu de place du logo placé d'origine sur le capot.

Lire : Essai - Peugeot 208 1.6 BlueHDi 120 : citadine sobre et polyvalente

Le camouflage est vraiment assez succinct sur le prototype débusqué, et on peut logiquement affirmer que les optiques avant vont être légèrement modifiés, sans grand bouleversement cela dit, avec peut-être l'apparition d'une nouvelle signature lumineuse et d'une nouvelle forme d'optique, mais à peine visible. À l'arrière, pas de nouveauté marquante d'après les images, seulement une modification de la signature lumineuse. Nous pensions à la base retrouver éventuellement le bandeau noir laqué qui relie les deux feux arrière comme sur la nouvelle Peugeot 3008 mais visiblement ce n'est pas au programme.

Peugeot 308 Refresh Spy Shots
Peugeot 308 Refresh Spy Shots
Peugeot 308 Refresh Spy Shots

Au niveau des éléments de carrosserie, pas de nouveautés apparentes, peut-être s'agit-il simplement d'un mulet testant les nouvelles motorisations venant prochainement étayer la gamme. On imagine cependant un nouveau bouclier avant légèrement redessiné à l'aspect plus agressif.

Comme d'habitude chez Peugeot, l'arrivée d'un nouveau modèle occasionne l'arrivée de nouvelles teintes de carrosserie et de garnitures, mais également de nouvelles motorisations. Tandis que les moteurs trois-cylindres 1.2 litres PureTech et quatre-cylindres 1.6 litres THP seront conservés, ce sont les moteurs diesel 1.6 litres BlueHDI qui seront remplacés par de nouvelles motorisations nommées DV5 R, tout en conservant cependant les quatre-cylindres. Ainsi, c'est un 1.5 litres BlueHDI sous trois déclinaisons, 75, 100 et 130 chevaux, que nous devrions retrouver, un bloc qui sera d'ailleurs produit par les sites PSA de Trémery et par la Française des mécaniques de Douvrin.

 

 

Les moteurs seront agrémentés en prime d'une nouvelle boite automatique à convertisseur de couple EAT8 fournie par Aisin. On ne sait pas encore si celle-ci remplacera l'excellente EAT6 ou viendra en complément de cette dernière. On ne sait pas encore si la version définitive sera présentée à l'occasion du Mondial de Paris étant donné que Peugeot prévoit déjà un nouveau concept-car et la nouvelle 5008 ou 6008, mais logiquement la révélation de ce restylage devrait se faire d'ici peu avec une commercialisation qui interviendra dans la foulée.

Peugeot 308 Refresh Spy Shots