Pagani a produit seulement 100 exemplaires de son vaisseau spatial qu’est la Huayra, et il est fort probable qu’il n’y ait pas deux de ces autos qui soient sorties identiques des ateliers italiens tant leurs riches propriétaires aiment customiser ces divines créations. Mais rares sont cependant les Huayra à disposer de l’appellation officielle de série spéciale venant directement de l’artisan-constructeur.

C’est pourtant le cas de celle que vous pouvez voir ici. Baptisée Huayra Futura, elle a été vue pour la première fois en public un peu plus tôt dans le mois sur le Rallye Lakes GT réservé aux supercars de prestige, et immortalisée en vidéo par le Youtuber Marchettino.

Un véritable monstre 

La Futura a été extrêmement modifiée par rapport à la Huayra "standard". Elle propose des pare-chocs et un splitter arrière vus pour la première fois sur la Pagani Pearl, et une finition de ton bleu permettant de distinguer en transparence la carrosserie en fibre de carbone.

Le propriétaire a ajouté à bord le kit baptisé Pachetto Tempesta, que l’on traduit littéralement par "pack tempête"! Au menu, un splitter avant plus massif, quatre amortisseurs Ohlins ajustables et des échappements en titane similaires à ceux vus sur la Huayra BC, destinée uniquement à la compétition. On se demande juste si la désignation "échappements" est la bonne, car "canon" ou "trompette de guerre" correspondraient sans doute mieux à ce défouloir de puissance !

Lire : VIDEO - Les plus belles Pagani réunies pour un Road Trip

La sonorité est le fruit d’un V12 6.0L biturbo produit par AMG, produisant la bagatelle de 730cv et 1100nm. Le tout permet d’avaler le 0-100 km/h bien en-deçà des 3 secondes, avec une vitesse de pointe annoncée 383 km/h ! L’intérieur de la Huayra Futura est floqué d’une finition en cuir bleu et de tons de carbone brut. Pour parfaire sa bête, le propriétaire a probablement dû consentir un investissement dépassant les 1,5M$.

La Futura n’était pas la seule Huayra présente sur l’évènement Lakes GT. Il est d'ailleurs très rare d’en voir deux en même temps. Marchettino, qui était là avec sa Nissan GT-R personnelle, s’est donné pour mission de prendre en chasse les Huayra lors d’un passage dans les collines. Et même si cela va déjà très vite, l’impression est que le conducteur de la Futura en garde un sacré paquet sous le pied !

Abonnez-vous à la newsletter