Le propriétaire du supercar a perdu le contrôle du bolide hier dans les rues de Paris. Le résultat est sans appel : l’arrière du véhicule est totalement détruit.

Les temps sont durs pour les supercars depuis quelques jours. Après la sortie de piste de la très exclusive Koenigsegg One:1 au Nürburgring cette semaine, c’est au tour de l’unique Huayra Pearl de la marque Pagani de finir sa course hors de la route. 

Même si les raisons de l’accident sont encore floues, le riche propriétaire aurait perdu le contrôle de sa voiture pour ensuite percuter un arbre. A-t-il eu le pied trop lourd sur l’accélérateur ? Personne ne le sait à l’heure actuelle. Mais il est vrai qu’un V12 de 700 chevaux sous le capot peut donner envie de vouloir dépasser les limitations de vitesses parisiennes. 

Il est possible que les réparations, si cela est réparable, coûtent une petite fortune en sachant que le prix de la voiture dépasse les 2 millions d’euros. La voiture avait été livrée en mai dernier pour un client saoudien grand collectionneur de voitures. 

 
 

 

Pagani Huayra Pearl