Essai Nissan Micra IG-T 90 - La séductrice

À l'image de la Toyota Yaris, la Nissan Micra est une voiture japonaise aux forts accents français, puisqu'elle est assemblée dans l'usine Renault de Flins, aux côtés de la Clio. Techniquement, elle a d'ailleurs beaucoup à voir avec la citadine au losange, les deux voitures partageant les mêmes boîtes et moteurs (mais pas la même plateforme). Bien sûr, ce côté tricolore qui peut nous être sympathique n'est pas un argument de vente en soi, surtout à l'étranger. Ce qui importe avant tout, ce sont les prestations de l'auto, son prix et, dans une moindre mesure peut-être, sa dotation.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, observons ensemble que la Micra a changé de philosophie, en apparence tout du moins. Souvenez-vous, la précédente génération était une voiture dotée d'une bonne bouille rondouillarde, sans agressivité. Cette nouvelle mouture dévoilée initialement au Mondial de Paris change tout, opte pour des lignes acérées, des angles vifs, avec en dernière instance un but avoué : faire plus 'dynamique'. Sur notre exemplaire, qui reçoit la mécanique essence de 90 ch, ce nouveau look est mis en valeur par l'originale livrée Vert Wasabi  

Essai Nissan Micra  IG-T 90

La Micra prend du muscle

Pour jouer les séductrices, la nouvelle Nissan Micra soigne les détails, avec par exemple des poignées de porte arrière dissimulées dans les montants, un peu comme le faisait Alfa Romeo sur certains modèles. La calandre maison en forme de V est entourée de longs projecteurs au design soigné, qui empiètent légèrement sur ...