Puissant, mais pas si gourmand !

Le monospace premium BMW Série 2 Active Tourer est sur le marché depuis un peu moins de cinq ans ; il a été redessiné en mars 2018. Un concurrent direct du Mercedes Classe B. Plusieurs lecteurs nous ont suggéré d'aller tester la consommation de la version plug-in hybride, la Série 2 225xe Active Tourer.

Bien que l'architecture de base et la mécanique de 224 ch soient les mêmes que celles de la MINI Cooper S E ALL4 Countryman, déjà éprouvée, la BMW a affiché une consommation légèrement plus élevée : une moyenne appréciable de 5,55 l/100 km (18,02 km/l) avec un coût de 29,94 euros en essence et électricité. Aux 28,35 euros pour l'essence, la BMW 225xe a dû ajouter 1,59 euro pour la recharge domestique (0,2067 euro/kWh la moyenne nationale) de la batterie 7,7 kWh. Pour sortir de ville, la charge électrique était suffisante pour parcourir 29 km sans émissions, en 100 % électrique.

BMW 225xe Active Tourer

Bon classement, mais pas la première position

Une comparaison rapide avec les quelques concurrents montre que la BMW 225xe Active Tourer, avec ses 5,55 l/100 km, se situe dans la moyenne basse du classement de consommation des hybrides rechargeables, derrière la MINI Cooper S E ALL4 Countryman à 5,25 l/100 km (19 km/l) et l'Audi Q7 e-tron (5,49 l/100 km - 18,2 km/l) qui possède toutefois un moteur thermique diesel et non essence.

Bien plus loin, toujours inaccessible, on trouve le Kia Niro PHEV et ses 3,3 l / 100 km (30,3 km / l) de consommation relevés, tandis que derrière la BMW on trouve la Mercedes GLC 350 et 4Matic, mesurée à 6,3 l / 100 km (15,8 km / l).

BMW 225xe Active Tourer

55'000 euros pour la voiture testée

Avant de pouvoir démêler une longue série de données sur les kilomètres parcourus, il est cependant nécessaire de résumer les avantages et les inconvénients de cette BMW 225xe Active Tourer qui, dans la configuration Sport et avec une belle série d'options comme notre voiture d'essai, atteint 55'000 euros. La voiture est confortable et bien faite, peut-être un peu étroite dans l'habitacle comme dans le coffre, lumineuse, spacieuse et agréable à conduire grâce à la puissance considérable disponible et aux quatre roues motrices (moteur électrique pour entraîner les roues arrière).

Quelques points sont un peu dommage, comme l'absence de ceintures réglables en hauteur, de la fonction de retenue automatique ou encore de la fermeture du rétroviseur reliée au système de verrouillage central. La finition, configurable sur trois niveaux, est sensiblement sportive et un peu " dure sur la route ", tandis que la boîte automatique à 6 rapports n'atteint pas les niveaux des meilleures boîtes à 8 rapports du marché.

BMW 225xe Active Tourer
BMW 225xe Active Tourer

Autonomie en électrique

Le temps est venu de parler de l'autonomie électrique, un facteur que de nombreux automobilistes considèrent fondamental dans un véhicule hybride rechargeable. La batterie de 7,7 kWh de la BMW 225xe n'est pas l'une des plus grosses et ne se décharge jamais complètement, mais il faut environ trois heures pour la charger à 100 % à la maison et presque une heure et demie sur une borne de recharge.

Dans l'utilisation mixte urbaine / extra-urbaine, la portée de l'utilisation électrique est d'environ 20 km, tandis que dans le trafic le plus exigeant dans le centre d'une grande ville, la moyenne tombe à 14 km. Mais ça peut grimper jusqu'à 35 km en la jouant au plus économique. Sur l'autoroute, il n'est pratiquement pas possible de voyager uniquement en mode électrique car le moteur à essence intervient presque toujours pour ajouter de la puissance. Et dans le test de la consommation maximale (rapide, en montée), l'autonomie électrique tombe à presque 9 km.

BMW 225xe Active Tourer

La consommation d'essence

Même lorsque la batterie lithium-ion est déchargée, la consommation de carburant de la BMW 225xe n'est pas effrayante, surtout grâce à la sobriété du moteur essence trois cylindres 1.5 litre. Les 7,0 l/100 km (14,2 km/l) en usage mixte extra-urbain / urbain sont plombés par les 11 l/100 km (9 km/l) dans le trafic en centre ville et des 8 l/100 km (12,5 km/l) relevés en moyenne sur autoroute.

L'itinéraire économique idéal, mais sans électricité supplémentaire, a permis d'obtenir une consommation de 5,1 l/100 km (19,6 km/l), avec une consommation maximale de 27 l/100 km (3,7 km/l) pour l'essai. La moyenne sur 1800 km d'essai, avec quelques recharges électriques complètes, était de 7,2 l/100 km. Enfin, il faut noter que le réservoir d'essence de 36 litres est un peu petit pour les habitués de l'autonomie des voitures diesel.

Données de l'essai

Modèle : BMW 225xe iPerformance Active Tourer Sport Line
Prix de base : 41.600 €
Date de l'essai : 21/12/2018
Prix du carburant : 1,419 euro/l (Essence)
Nombre de kilomètres parcourus : 1.877
Kilométrage au début de l'essai : 2.123
Vitesse moyenne durant l'essai : 79 km/h
Pneumatiques : Pirelli Winter Sottozero Serie II M+S Run Flat - 225/45 R18 95V XL (Etiquette UE: E, C, 72 dB)

Consommation

Moyenne "réelle" : 5,55 l/100 km (18,02 km/l)
Ordinateur de bord : 5,6 l/100 km
À la pompe : 5,5 l/100 km

Coût à l'usage

Dépense "réelle" : 29,94 euro
Dépense mensuelle : 63 euro (pour 800 km/mois)
Quelle distance pour 20 € ? 254 km
Quelle distance avec un plein ? 649 km

Galerie: BMW 225xe Active Tourer