Une série spéciale qui ajoute encore un peu plus de capital sympathie à une voiture qui n'en manque déjà pas.

Que feriez-vous si vous deviez fêter un jour vos 100 ans ? Vous ne vous êtes sûrement jamais posé la question, rien d'anormal jusque là, mais certaines entreprises, en particulier dans l'automobile, se la posent de plus en plus. C'est le cas par exemple de Mazda qui fête, cette année, son centenaire, et qui vient de dévoiler, pour la France, la Mazda MX-5 Eunos Edition, une voiture limitée à seulement 110 exemplaires.

Elle vient s'inscrire en filigrane d'une autre édition spéciale de la Mazda MX-5, à savoir la 30th Anniversary, que nous avons pu prendre en main du côté des Alpes l'année dernière. Vous l'aurez compris, c'est avec quelques éditions spéciales que Mazda continue de faire vivre son petit roadster, qui reste l'une des valeurs sûres de son segment. En France, la Mazda MX-5 s'est encore écoulée à 1245 exemplaires en 2019, soit une progression de 27,6 % par rapport à 2018.

Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

Un peu d'histoire

À chaque série spéciale donc sa signification. Si la Mazda MX-5 Eunos Edition célèbre les 100 ans de la marque, elle fait aussi référence au passé. Souvenez-vous, à la fin des années 80, Mazda décide de lancer la marque Eunos, une marque proposée sur le seul marché japonais. Il s'agissait d'une sorte de label, un peu comme fut DS à Citroën de 2009 à 2014, puisque les véhicules badgés Eunos étaient des versions haut de gamme des différents produits déjà existants.

Parmi ces modèles, la Mazda MX-5 n'a pas échappé à sa petite version Eunos avec une déclinaison un peu plus raffinée. Malheureusement, l'aventure pour Eunos aura tourné court puisqu'elle cessera en 1996. Pour autant, cette page restera à jamais gravée dans l'histoire de la marque, et Mazda France a décidé de lui rendre hommage avec la Mazda MX-5 Eunos Edition.

Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

Qu'est-ce qui change ?

Cette série spéciale s'offre une livrée "Jet Black Mica" inspirée de celle de l'Eunos Roadster S-Limited de 1992. Du côté des roues, nous retrouvons des jantes forgées de 16 pouces en finition noire. Cette version est uniquement disponible avec la capote souple et non en version RF. Le modèle se base sur la finition haut de gamme "Sélection" et reçoit un traitement en cuir Nappa "Burgundy" perforé de couleur rouge.

En dehors de ces quelques éléments, la Mazda MX-5 ne se distingue pas vraiment par rapport à une version conventionnelle. Nous retrouvons un habitacle davantage axé sur l'ergonomie et la facilité d'utilisation plutôt que sur l'omniprésence de technologies. Toutes les commandes tombent sous les mains et la position de conduite est parfaite. Les plus tatillons pesteront peut-être contre le peu de rangement disponible à l'intérieur, mais Mazda a intégré une alternative à la boîte à gants avec deux rangements situés derrière les sièges.

Le coffre de la MX-5 cube à 130 litres, de quoi partir en week-end avec une petite valise et un sac souple sans trop de problème. Un espace situé derrière les sièges, qui sert aussi d'espace de rangement pour la capote une fois rétractée, peut aussi servir pour y loger quelques éléments, mais uniquement lorsque le toit est fermé.

Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

La recette du bonheur éternel ?

Sous le capot, Mazda ne laisse pas le choix, nous retrouvons uniquement le bloc quatre cylindres 1,5 litre Skyactiv-G de 132 chevaux et 152 Nm de couple associé à une boîte manuelle à six rapports. Malgré ses prétentions haut de gamme, la Mazda MX-5 Eunos Edition met l'accent sur la légèreté avec son plus petit moteur et de petites jantes de 16 pouces. À vide, la voiture est annoncée légèrement au-dessus de la tonne, à 1001 kilos très précisément.

Les performances restent les mêmes par rapport à un modèle standard puisque le 0 à 100 km/h est abattu en 8,3 secondes et la vitesse maximale est annoncée à un peu plus de 200 km/h.

Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

L'équilibre comme madeleine de Proust

Sur la route, difficile de trouver des défauts à la Mazda MX-5 tant elle remplie parfaitement son rôle de petit roadster sportif, mais pas trop, aussi à l'aise pour la balade que pour la conduite dynamique. Rares sont les voitures à encore proposer une boîte de vitesses manuelle associé à un moteur atmosphérique. C'est encore le cas au sein de notre petite Mazda, et même si le manque de puissance à bas régime peut surprendre tant nous avons désormais l'habitude de rouler avec des voitures équipées de turbo, on se prend vite au jeu en allant chercher la puissance au-delà de 4000 tr/min.

Avec le moteur positionné en position centrale avant, l'équilibre est tout simplement parfait avec une répartition des masses à 50/50, jumelé en plus de ça à une transmission aux roues arrière, tout est tout de suite plus amusant. Sans être piégeuse, la Mazda MX-5 peut vous gratifier de quelques déhanchés en sortie de courbe lors d'une remise de gaz un peu trop ambitieuse, le tout avec encore un peu trop d'angle au volant. La voiture autorise de belles glisses avec un sous-virage qui allège la direction et un sur-virage qui se ressent directement au niveau de votre fessier. Tout devient alors très naturel et facile à emmener.

La boîte de vitesses manuelle à six rapports est toujours un régal avec des verrouillages précis, vigoureux, et des débattements courts. Vous l'aurez compris, tous les ingrédients sont réunis à bord de cette MX-5 pour prendre un maximum de plaisir. En termes de consommations, en cycle mixte, nous avons relevé un peu plus de 6,5 l/100 kilomètres et 8,7 l/100 kilomètres en conduite dynamique. Des données plus que convenables au vu des velléités de la voiture.

Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

Le mot de la fin 

Pour s'offrir cette Mazda MX-5 Eunos Edition, il faudra débourser, au minimum, 34'600 euros, soit 1900 euros de plus qu'une Mazda MX-5 en finition "Sélection" et avec le même moteur. En raison de rejets de 142 g/km de CO2, il faudra également conjuguer avec un malus de 150 euros en 2020.

À l'heure où nous écrivons ces lignes, Mazda précise qu'il reste encore quelques modèles disponibles en concession. Mais nul doute que d'ici quelques semaines, les 110 exemplaires prévus pour la France auront tous trouvé preneur. Alors si vous hésitez encore, ne le faites plus. À force d'attendre, le jour où votre prince viendra sera celui de votre enterrement.

 
Points positifs Points négatifs
Prestations dynamiques Aspect technologique un peu vieillissant
Confort en hausse avec les jantes de 16 pouces Peu de rangement à l'intérieur
Sensations de conduite intactes Seulement 110 exemplaires ?

Galerie: Essai Mazda MX-5 Eunos Edition

Mazda MX-5 Eunos Edition

Motorisation Essence Skyactiv-G, 4 cylindres en ligne, 1496 cm³, atmosphérique
Puissance 132 chevaux (à 7000 tr/min)
Couple maximum 152 Nm (à 4000 tr/min)
Transmission Boîte manuelle à six rapports
Type de transmission Propulsion
0-100 km/h 8,3 secondes
Vitesse maximum 204 km/h
Longueur 3,92 mètres
Largeur 1,23 mètre
Hauteur 1,74 mètre
Poids 1001 kg (à vide)
Volume de coffre 130 litres
Places 2
Economie de carburant Consommation moyenne : 6,3 l/100 km
Émissions 142 g/km de CO2
En vente 2020
Prix de base 28'900 €
Prix de la version testée 34'600 €