Il n'y a pas à dire, les évolutions sont nombreuses.

Il est agréable de voir qu'un journaliste automobile ne se contente pas seulement d'engendrer des frais et d'engloutir les buffets des constructeurs, mais qu'il est sérieusement sollicité comme pilote d'essai lors du développement d'un nouveau modèle.

Carsten Wolf, chef de projet et responsable du développement des BMW M3 et M4, demande des avis sans complaisance aux journalistes dans les stands. Il dit qu'il est encore temps d'apporter des changements aux prototypes. Le problème c'est qu'au moment où nous avons pris le volant de ces bolides, il pleuvait des torrents et qu'il était impossible de pousser à fond ces propulsions de 480 ch. 

Pas moins de trois variantes

Au lancement, ces BMW développeront 480 ch. Ce sont des propulsions et elles sont équipées d'une boîte manuelle à six vitesses ! Jörg Weidinger (chargé de développement) me dit en passant : "La question de savoir si cela a un sens d'un point de vue économique n'est pas si importante pour le moment. La transmission manuelle fait partie de notre ADN et nous nous battons pour elle".

Ceux qui pensent que les BMW M3 et M4 méritent plus de puissance seront ravis d'apprendre qu'il existe en réalité une autre version. Je veux bien entendu parler de la Competition dans laquelle le moteur six cylindres en ligne 3,0 litres biturbo délivre 510 ch pour 650 Nm de couple. Dans ce cas, la puissance est envoyée aux roues via une boîte automatique signée ZF.

Galerie: Premier contact - BMW M3 (2020)

Plus tard, il y aura même une version équipée d'une transmission intégrale M xDrive ; une première pour ces sportives. Cela dit, elles seront tout à fait capables d'envoyer une bonne partie de leur puissance aux roues arrière. Ce système est connu depuis 2016, il a été inauguré dans la BMW M5

Toujours plus

Avant de passer aux choses sérieuses, j'ai embarqué dans une BMW M4 Competition F82 de 450 ch. Cette génération marquait le début de l'ère du six cylindres biturbo après quatre moteurs atmosphériques qui équipaient les précédentes M3. Ce nouveau bloc a souvent été critiqué car ses 550 Nm de couple étaient difficiles à dompter, surtout par temps humide.

Les quelques tours de circuit que j'ai fait à Sachsenring confirment cela. Il suffit d'avoir le pied droit un peu trop lourd pour que l'arrière veuille passer à l'avant. Bien sûr, cela n'est vrai que lorsqu'on roule à vive allure. Autrement, la voiture ne bouge pas de sa trajectoire.

BMW M4 (2020) Predrive

Je remarque que l'ancienne M4 est toujours terriblement désirable, elle n'a pas pris une seule ride, même en la conduisant. "Nous avons gagné tous les tests comparatifs avec la M4, c'est donc un défi de rendre le successeur meilleur à tous les égards", a déclaré Carsten Wolf. 

Cependant, les ingénieurs n'ont pas voulu m'en dire trop sur les détails du nouveau châssis. Par rapport aux châssis des modèles précédents, tout est bien sûr nouveau. "La nouvelle Série 3 nous offre ici une excellente base avec sa structure beaucoup plus rigide", explique Wolf. 

Comme on s'y est habitué entre-temps, les M3 et M4 obtiennent des essieux complètement indépendants et beaucoup plus larges. En conséquence, le corps s'agrandit également de 5 centimètres en largeur. En outre, il existe un ensemble complet de jambes de force pour une rigidité encore plus grande et des pneus plus larges qui sont destinés à rendre la voiture plus stable. 

BMW M4 (2020) Predrive

Bien sûr, le duo M3/M4 doit aussi être plus rapide qu'auparavant, mais Wolf souligne qu'il est tout aussi important d'accroître son aptitude à l'usage quotidien. Des éléments tels que le développement de la sonorité du moteur et le confort jouent un rôle tout aussi important que la "sportivité".

Plus de stabilité

Pour commencer, BMW m'a mis à disposition une M3 et une M4 équipées d'une boîte manuelle. La BMW M4 m'a interpellé car son habitacle est habillé de cuir 'bleu schtroumpf' ainsi que des surpiqûres jaunes que vous ne verrez malheureusement pas dans la galerie ci-dessous. 

"La voiture semble plus stable. Vous pouvez pousser un peu plus avant de perdre l'adhérence sur l'essieu arrière".

Les BMW M3 et M4 ont tout d'une BMW M, à savoir, les menus spécifiques, les boutons M1 et M2 ainsi que le dernier volant visible à l'intérieur de la BMW M5 restylée. Par ailleurs, sur la piste malheureusement encore humide, deux choses se distinguent particulièrement : la voiture semble plus stable et dispose de plus de réserves en termes de motricité. Vous pouvez pousser un peu plus avant de perdre l'adhérence sur l'essieu arrière.

BMW M3 (2020) Predrive
BMW M3 (2020) Predrive

De plus, les quatre canules d'échappement à l'aspect monstrueux produisent un son sacrément impressionnant. La voiture semble beaucoup plus naturelle qu'auparavant, elle est nettement plus proche du monde de la course.

Il faut encore un peu de temps 

Je ne peux pas vous mentir en vous disant que le nouveau moteur est plus puissant, ou que la maniabilité et la précision de la voiture sont meilleures. Je ne roulais malheureusement pas très vite, la piste était mouillée, et je n'avais aucune envie d'envoyer cette propulsion dans le décor.

Pour que nous puissions vous donner notre ressenti au volant, vous devrez encore être patients. Nous le ferons probablement en 2021, car même si ces modèles seront présentés en septembre prochain, il faudra sans doute plus de temps pour que les deux sportives soient lancées.

Savez-vous de quoi nous n'avons pas encore parlé ? De l'appareil dentaire géant, de la grille monstrueuse, de la calandre XXL. D'ailleurs, la M3 aura aussi cette chose, et je mettrais ma vie en jeu. Mais jusqu'à présent, chaque génération avait quelque chose d'unique et un charme à tomber par terre. Espérons que ces modèles seront toujours aussi séduisants...

Galerie: Premier contact - BMW M4 (2020)