La Chevrolet Corvette Grand Sport allie sensations de conduite et confort, pour un rapport qualité/prix défiant toute concurrence.

Chevrolet décrit la Stingray de base comme sa Corvette "essentielle" – celle que beaucoup de gens peuvent s'offrir et qui conviendra à beaucoup de pilotes. Puis, de l'autre côté du spectre, Chevy considère la Z06 comme l'évolution "ultime", celle dotée du maximum de puissance et d'accessoires de performances pouvant être intégrés à une voiture de route.

Mais ce nouveau modèle Grand Sport, c'est bien la version "puristes". Tout comme les versions Grand Sport des C4 et C6 auparavant, ce nouveau modèle est la Corvette la plus en phase avec les préoccupations principales des connaisseurs de voitures de sport.

Peut-être qu'un surnom adéquat pour la Grand Sport pourrait être "Z06 Light". Car vous bénéficiez de presque tous les accessoires de tenue de route et de freinage de la Z06, mais sans le moteur turbo de 650 chevaux qui martyrise les pneumatiques.

2017 Chevy Corvette Grand Sport: First Drive

Priorité à la tenue de route

Ce n'est pas que le moteur atmosphérique LT1 V8 6,2 litres de 460 chevaux soit en reste, car il vous permet d'atteindre les 100 km/h départ arrêté en 3,6 secondes et atteint les 200 km/h en 11,8 secondes. Mais c'est juste que la voiture donne la priorité à la tenue de route et à la maniabilité en virage plutôt qu'à la vitesse pure en ligne droite.

La recette de la Grand Sport débute avec un châssis plus large (8,9 cm plus large qu'une Stingray), qui laisse suffisamment de place pour intégrer des roues et des pneus plus charnus, ainsi que des ouïes de refroidissement supplémentaires pour permettre au moteur, aux freins et au différentiel de travailler de la meilleure façon. Les freins Brembo avec des étriers à six pistons à l'avant sont doté de disques ventilés en acier de 14,6 pouces, alors que la suspension a été modifiée et le différentiel à glissement limité électronique a été reprogrammé.

Chevy affirme que la voiture peut enregistrer un grip de 1,05 G en virage, comparé aux 1,03 G d'une Corvette Stingray munie du Pack Performance Z51.

Ceci constitue déjà une évolution solide, mais ne nous arrêtons pas là. Pour la première fois, cette Grand Sport offre également le package extrême Z07 issu de la Corvette Z06. Ce qui ajoute des pneus encore plus accrocheurs, des disques de frein avant carbone-céramique 15,5 pouces ("Les plus gros rotors que nous pouvons intégrer à l'intérieur des roues", sourit le chef ingénieur de chez Corvette, Tadge Juechter), et un nouvel aileron, et un nouveau splitter, pour augmenter l'appui.

Le grip en virage grimpe ainsi à 1,2 G, un chiffre incroyable encore aujourd'hui pour une voiture de route.

La seule partie qui n'a pas été reportée depuis la Z06 est son pack aérodynamique plus agressif. La traînée additionnelle ralentit plus la Grand Sport 460 chevaux dans les lignes droites qu'elle ne l'accélère dans les virages. "Nous n'avons pas trouvé une piste où la Grand Sport est plus rapide", ajoute Juechter. "Cela engendre plus de traînée que ce qu'apprécie la Grand Sport". Mais l'aileron et le splitter de la Grand Sport Z07 génèrent un bon 85 kg d'appui aéro à 240 km/h.

Sur les routes ouvertes en revanche, l'effet de toutes ces améliorations n'est pas immédiatement évident. Comme dans toutes les autres Corvette C7 Stingray, la puissance explosive et les échappements rugissants du V8 dominent l'expérience.

La direction décentrée, et ultraréactive de la Corvette la rend agile, même si sa largeur imposante m'a obligé à vérifier par deux fois si la roue avant ne débordait pas sur la double ligne jaune. Mettre la voiture en mode sport raffermit la suspension Magnetic Ride Control juste assez pour éliminer le roulis sans me battre. La route est un peu trop inconfortable pour ce genre d'utilisation. Sur les autoroutes menant à Atlanta, le mode Tour est parfaitement adapté et confortable, avec une qualité de conduite digne d'une berline compacte.

Mais passez encore un peu plus de kilomètres derrière le volant, et le bénéficie du Grand Sport devient de plus en plus évident. Elle devient terriblement rapide sur les routes rapides de la campagne de la Géorgie, où je peux atteindre des vitesses élevées sur les quatre voies désertées.

Le cabriolet que je conduis est la moins sportive des Grand Sport – cabriolet, transmission automatique, pas de package Z07 -, mais cela reste un missile. Les freins font chuter la vitesse instantanément, avec une pédale de frein ferme, qui devient de plus en plus ferme. Les pneus Michelin Pilot Super Sport, montés sur des roues arrière large de 12 pouces, agrippent le sol de manière si héroïque qu'il faudrait vraiment rouler comme un dingue pour manquer de traction sur les routes publiques.

Et rien ne perturbe la suspension améliorée, qui gère tout aussi habilement les bosses ou les corrections de direction. Il a un peu de flottement sur les routes les plus abîmées, et quelques secousses sur certains changements d'élévation sévères, mais dans la plupart des cas la Grand Sport arpente les routes avec une certaine aisance.

2017 Chevy Corvette Grand Sport: First Drive

La Grand Sport dans son élément sur circuit

J'ai passé le reste de la journée sur l'Atlanta Motorsport Park, une piste de 3 kilomètres créé par Hermann Tilke, le fameux designer des circuits de Formule 1. Ici, la Grand Sport est vraiment dans son élément. Je suis à bord d'un coupé avec une transmission manuelle à sept rapports, et le package Z07, l'ultime configuration pour les clients qui prévoiraient de rouler sur la piste de manière régulière. Après quelques tours à suivre la voiture d'un instructeur pour me familiariser avec les nombreux virages en aveugle et les dénivelés, je me lance en-dehors de la voie des stands avec le moteur V8 rugissant dans sa zone rouge.

Lors des premiers tours, je sous-pilote clairement la voiture, freinant plus tôt que nécessaire, et attendant patiemment avant de remettre la puissance. A chaque tour cependant, je frein plus tard, et plus fort à l'amorce d'un virage, je remets les gaz plus tôt, et pas une seule fois la voiture ne réagit brutalement.

Elle affiche un grip énorme aux deux extrémités, et le package aéro garde la voiture stable même dans les virages les plus rapides. Je dois me forcer à attendre pour freiner, me forcer à accélérer plus tôt, et je sais qu'il y a assez de traction pour continuer à gagner de la vitesse alors que je survole la grande ligne droite de l'Atlanta Motorsport Park.

En sortie de virage, je compte sur le différentiel à glissement limité électronique pour sentir le couple sur les pneus Sport Cup 2. Il est étonnant de voir à quel point je peux aller "taper" tôt dans le gros V8 sans ébranler la voiture, mais aussi comment je peux freiner sèchement et me jeter dans les virages ou sur les montées et les descentes du circuit. Rien ne semble être trop demander pour la Grand Sport.

Pour trouver les limites de la voiture, il faudrait beaucoup plus de temps d'acclimatation à la fois à la voiture et à la piste. Je n'ai pris que 182 km/h sur la ligne droite, là où les ingénieurs de Chevrolet ont pu atteindre 210, mais c'est peu de dire qu'il y a une énorme capacité attendant d'être exploitée.

Rien ne semble être trop demander pour la Grand Sport.

Besoin d'une preuve supplémentaire que la voiture est comme chez elle sur un circuit ? La Grand Sport Z07 2017 est seulement une seconde plus lente sur le circuit d'usine de GM, le circuit de Milford Proving  Ground, que la Corvette ZR1 (2009-2013), dotée de 178 chevaux de plus.

C'est également une voiture robuste. La température de la piste approche les 32°C et les voitures alignent les tours rapides sans faire de pause, au contraire de leurs conducteurs. Pour préparer les voitures à ce traitement, les ingénieurs de chez Chevrolet ont simplement ajusté la symétrie, utilisé une huile plus lourde, rempli le système de refroidissement des freins du liquide DOT 4, et baissé la pression des pneus à froid à 1,93 bar.

Ces ajustements sont d'ailleurs détaillés dans le manuel de l'utilisateur, et peuvent être effectuées chez tous les concessionnaires Chevy sans rupture de garantie. La Grand Sport pourrait vraiment passer directement du showroom au paddock.

Y a-t-il un revers de la médaille ? Chevy prévoit une économie de carburant de 16 miles par gallon (18 litres aux 100 km) en ville et 25 miles par gallon (11,5 litres aux 100 km) sur autoroute au lieu de 17 et 29 avec une Corvette à boîte manuelle. Et, en raison des pneus larges et de son châssis particulièrement bas, une notice recommande de ne pas passer la voiture en laverie automatique. Mais ce sont des petits sacrifices pour une voiture aussi extraordinaire.

2017 Chevy Corvette Grand Sport: First Drive

Un rapport qualité prix incroyable

Pour seulement 66'445$ (59'461€), et 70'445$ (63'041€) pour la version cabriolet, la Grand Sport constitue un rapport qualité/prix incroyable face à d'autre véhicules (comme la Ford Shelby GT350R) aux performances comparables.

Elle se positionne à mi-chemin entre la Corvette Z51 460 chevaux (61'445$ pour le coupé, 65'445$ pour le cabriolet) et la Z06 650 chevaux (80'445$/84'445$). La Grand Sport constitue également une excellente offre comparée à certaines voitures de sport de mêmes performances, comme la Porsche 911 Carrera S, qui démarre à 104'450$ (93'472€) et la Jaguar Type-F R coupé (106'395$, soit 95'212€) par exemple.

La Grand Sport livre le meilleur d'elle-même sur la piste. Vous êtes cependant excusé si vous aimez la Grand Sport pour son seul esthétique. Les roues de 19 et 20 pouces, les ajouts aérodynamiques, et les bandes contrastées (en option) rendent l'ensemble franchement séduisant. Tout comme la dernière Grand Sport, celle-ci est proposée à la fois en convertible, mais également en coupé, mais aussi en version automatique et manuelle.

En tant que conducteur qui privilégie le plaisir de conduite et la pureté avant la puissance brute, la Grand Sport est la Corvette que je ramènerais volontiers chez moi. Elle excelle en performance de conduite, mais elle peut se comporter sagement sur la route et sur la piste. Elle a la pureté et l'équilibre des magnifiques voitures de sport européennes qui coûtent bien plus cher, avec en prime le rugissement d'un bon V8 américain. Si vous voulez une Corvette rapide, c'est celle-ci qu'il vous faut.

Chevyrolet Corvette 2017 Grand Sport: Premier essai